Francis Amand devrait être nommé médiateur des relations commerciales agricoles

|

L’actuel médiateur délégué des relations commerciales agricole devrait devenir en devenir le médiateur, en remplacement de Pierre Lepetit

Francis Amand devrait se voir nommé par décret signé du Premier ministre en tant que médiateur des relations commerciales agricoles, à la place de Pierre Lepetit, inspecteur général des finances, missionné par la France pour accompagner les réformes en Grèce. Francis Amand était déjà l’un des trois médiateurs délégués nommés pour faciliter la mise en place de la contractualisation prévue dans le cadre de la loi de modernisation agricole (LMA) qui connaît de sérieuses difficultés. Les relations commerciales, Francis Amand connaît bien, et notamment celles qui régissent les fournisseurs et la grande distribution. L’Inspecteur général de l’Insee a en effet passé presque toute sa carrière à la DGCCRF, dont il était encore récemment n°2 en tant que chef de service de la régulation et de la sécurité. Le médiateur vient de voir ses pouvoirs renforcés par la réglementation: en plus des requêtes des parties au contrat, il peut s’autosaisir pour avis, et être saisi par des organismes professionnels et des chambres consulaires. Les médiateurs tentent avant tout actuellement de mettre au point des contrats laitiers équilibrés entre les entreprises du secteur et les organisations de producteurs, un rien compliqué si l’on en juge par les conflits entre les syndicats agricoles et Lactalis à ce sujet.   
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter