Francisco de Narvaez et Casino de nouveau dans la course pour racheter Disco

|

Le retrait surprise, annoncé mercredi 17 décembre, du groupe Cencosud du processus de rachat de la filiale de Ahold en Argentine, Disco SA, relance, selon la presse argentine, le ticket mené par Francisco de Narvaez, associé à Casino et un pool bancaire.

De Narvaez s'était distingué en vendant en 1999, alors que l'économie Argentine était encore en bonne santé, la chaîne de hard discount qu'il avait fondé, Tia, pour 630 millions de dollars. Outre le soutien de Casino, qui contrôle une dizaine d'hypermarchés dans le pays et tente d'y déployer sa chaîne de discount Leader Price, l'entrepreneur affirme disposer d'un prêt syndiqué de 200 millions de dollars pour l'aider à mener à bien le rachat du second distributeur argentin et de ses quelques 300 magasins.

Reste que les raisons de la rupture des négociations avec Cencosud, liées - semble-t-il - à de lourdes dettes fiscales de Disco, paraissent confirmer la très mauvaise santé financière de la filiale de Ahold qui devrait peser sur les négociations à venir.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter