Marchés

Franck Boehly, PDT du conseil du commerce de la chaussure et de Salamander France : « La distribution, un secteur clé pour la filière cuir »

|

LSA - Quelle est la place de la distribution au sein de la filière cuir ?

Franck Boehly - Située en aval de la filière, elle n'a pas le même prestige que l'industrie de la maroquinerie, positionnée sur le haut de gamme et le luxe, ni que la chaussure française, dont la qualité est maintenant très recherchée. Mais la distribution demeure néanmoins un secteur clé pour la filière cuir. Les commerces spécialisés, que ce soient les maroquineries ou les magasins de chaussures, les détaillants indépendants, les succursalistes ou encore les grossistes, pèsent ensemble 9 milliards d'euros de chiffre d'affaires et emploient environ 53 000 personnes.

 

LSA - Quelle est leur contribution au tissu économique ?

F. B. - Nos magasins animent les centres commerciaux et les centres-villes, y compris dans les petites communes. Ils sont, de plus, un vecteur d'emploi. Et en tant que membre du Conseil national du cuir (CNC), le commerce soutient également l'association « Au-delà du cuir », dont l'objectif est d'encourager la création d'entreprises liées à la filière, aussi bien dans les produits que dans les prestations. Cependant, nous déplorons l'augmentation considérable de nos charges depuis une dizaine d'années, sans commune mesure avec l'évolution de notre chiffre d'affaires. C'est pourquoi, avec le CNC, nous avons pris parti contre la réglementation sur les soldes flottants et sur la nécessité de maintenir en l'état la réglementation relative à l'ouverture diminicale.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter