François Barraud, Ooshop Un créatif à l'épreuve de la gestion

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le PDG de Ooshop a lancé sur internet les rayons alimentaires de Promodès. Il doit maintenant faire passer cette activité du statut de start-up expérimentale à celui de filiale rentable.

Le 30 mars, Daniel Bernard, PDG de Carrefour, devrait présenter à son assemblée générale la structure de commerce électronique du groupe. Il ne fait pas de doute que Ooshop, filiale e-commerce que Promodès a apportée dans sa corbeille de mariage, sera coiffée par une organisation plus importante, qui comprendrait, outre l'alimentaire, les produits technologiques et les services.

François Barraud, PDG de ce qui était jusqu'ici un laboratoire grandeur nature, aurait pu apparaître comme perdant dans la nouvelle configuration. Mais ce diplômé de l'École des mines, âgé de 32 ans, a une vision positive de sa situation. « Le rôle stratégique de Ooshop a été confirmé par le groupe, rappelle-t-il. Nous allons bénéficier d'une structure plus forte. » Un signe indicateur : après avoir été discrètement lancé sous le statut de société en non collectif (SNC), Ooshop est récemment devenue une société anonyme simplifiée (SAS), une façon d'en renforcer l'autonomie.

Mais le vrai pari de François Barraud consistera à faire passer Ooshop du statut de start-up à celui de filiale rentable. Nul ne conteste sa capacité à transformer des projets en activité opérationnelle. En effet, après un rapide passage dans l'activité offshore d'Elf et une expérience de consultant chez Bain, François Barraud a créé des entreprises.

Il fut notamment cofondateur de AXS Telecom, société spécialisée dans les nouvelles technologies, puis directeur développeur de Soft Mountain, autre start-up spécialisée dans la diffusion en temps réel sur internet. Sur la gestion à long terme, il réclame un peu de temps. « Ooshop emploie actuellement une cinquantaine de personnes. Nous serons au moins cent avant la fin de l'année. Nous allons étendre notre activité à l'ensemble de la région parisienne. L'exploitation devrait atteindre l'équilibre d'ici à un an », annonce-t-il. En attendant de générer du cash-flow.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1669

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA