François Hollande baisserait les impôts des Français en 2017... année où il n’y en aura pas !

Le président de la République réfléchirait à de nouvelles baisses d’impôts, compte tenu de la situation économique. La presse évoque 2017, alors qu’il ne devrait pas y avoir d’impôts cette année là, en raison de la perspective de prélèvement d’impôt à la source.

Partager
François Hollande baisserait les impôts des Français en 2017... année où il n’y en aura pas !
Le président de la République devrait attendre le mois de juillet pour annoncer de nouvelles baisses d'impôts...

Toute la presse économique s’enflamme sur une baisse d’impôts pour les ménages que le président de la République, François Hollande, annoncerait en juillet, juste avant l’examen des projets de lois de finances. Les baisses auraient lieu en 2017, compte tenu de la bonne situation économique et d’aucuns avancent évidemment la perspective de l’élection présidentielle. Bizarre, car d’après Bercy, il n’y aura pas d’impôts en 2017. Elle est qualifiée “d’année blanche”, par Bercy, en vue du prélèvement mensuel à la source qui devrait s’appliquer à partir de janvier 2018 - sur les revenus de 2018 !

Classes moyennes touchées

Certes, les Français paieront bien des impôts en 2017, mais sur leurs revenus de 2016. Le montant fixé pour cette année là a été voté en 2015, dans la loi de finances. Nul ne peut revenir sur le vote, la loi n’est pas rétroactive. Si baisse d’impôts il y a, ce ne pourra donc être que pour 2018, donc après l’élection présidentielle. En revanche, il n’est pas impossible que le chef de l’Etat indique le montant et les populations concernées par la baisse pour 2018. Il pourrait viser les classes moyennes, particulièrement touchées, notamment les ménages actifs gagnant plus de 50 000 euros, qui semble une barre fatidique, qui enclenche aussi de facto des impôts locaux et fonciers élevés.

Le gouvernement a déjà procédé à des baisses d’impôts dans le cadre de son programme de stabilité et de solidarité, en 2014, 2015 et 2016. 12 millions de contribuables ont vu leur impôts baisser ou sont devenus non imposables. Le président de la République pourrait vouloir pousser les feux : la bonne santé de l’économie, le recul du chômage, la réduction plus importante que prévu des déficits, pourrait donner une cagnotte fiscale qui viendrait abonder un pouvoir d’achat en très forte progression (+1,2 % lors du premier trimestre 2016) et permettre de redonner confiance et de relancer l’investissement des ménages, à la traîne, alors que celui des entreprises est reparti à la hausse. Ce serait une mesure de gauche, quand le CICE, lui, est plutôt de droite !

1000 milliards de prélèvements obligatoires en 2017

Par ailleurs, malgré les baisses ciblées, les impôts et cotisations sociales continuent d’augmenter fortement en France. Un rapport qui vient d’être publié par la Commission des finances de l’Assemblée nationale indique que la barrre des 1 000 milliards, pour un PIB de 2 200 milliards, sera franchie pour la première fois en 2017. Compte tenu de la structure des impôts et cotisations sociales, ce sont les ménages qui en font principalement les frais, les impôts et cotisations des sociétés étant revues fortement à la baisse. Pour une part, cette hausse est “saine” : elle traduit la croissance prévisible, de 1,5 %, voire le recul du chômage.

Mais une autre part vient de la hausse ou de la création incessante de nouvelles taxes ou de nouveaux impôts. Ainsi, les sénateurs viennent de voter l’impôt pour l’économie collaborative (location de voitures ou d’appartements entre particuliers). Et il est déjà acté que le prix du diesel et de l’essence vont encore augmenter en 2017, et peut-être le gaz et l’électricité, au nom de la transition énergétique. Autant de décisions qui troublent le message présidentiel sur les baisses d’impôts. Mais pour l’instant, le président de la République reste muet, et l’Elysée ne commente pas les rumeurs...

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS

Tous les événements

Les formations LSA CONSO

Toutes les formations

LES SERVICES DE LSA CONSO

Trouvez les entreprises de la conso qui recrutent des talents

B&M

Directeur de Magasin H/F - France entière

B&M - 10/10/2022 - Franchise - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par
LSA

ARTICLES LES PLUS LUS