Franprix : les 12 pépites du dernier concept Darwin en images

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Franprix innove avec un nouveau concept, baptisé Darwin. Plus de restauration, de l’encaissement mobile et beaucoup de vrac pour chasser les emballages…LSA vous livre les immanquables de ce point de vente dernier cri.

Après huit jours de travaux, le magasin a fait peau neuve. Ce Franprix est le pilote du dernier concept de l'enseigne, baptisé Darwin.
Après huit jours de travaux, le magasin a fait peau neuve. Ce Franprix est le pilote du dernier concept de l'enseigne, baptisé Darwin.

Les équipes sont rôdées sur le discours à tenir à propos de ce nouveau Franprix : « L’enseigne voulait être le frigo des Parisiens, elle entend désormais être leur cuisine ». Pour appliquer ce mantra, baptisé Darwin, un magasin rénové de fond en comble a ouvert vendredi 22 juin au 63 rue de Montreuil, dans le 11ème arrondissement de la capitale. Première nouveauté visible, le point de vente de 625 m² fait un (grand) pas de plus vers la restauration, avec une offre variée, des nouveaux produits tendances et un vaste espace dédié à la dégustation sur place dès l’entrée du point de vente.

Avec ce concept, Franprix renforce, aussi, son image d’enseigne responsable. Sans aller jusqu’à faire du Franprix Noé, l’offre bio et labellisée est plus importante, le vrac est présent dans presque tous les rayons, les emballages sont chassés, jusqu’à les supprimer dans le rayon des fruits et légumes. Dernier axe de cette nouvelle stratégie, le distributeur veut devenir l’acteur du quartier et multiplie pour cela les services adéquats (relais colis, annonces entre voisins, système pour réceptionner les clés des Air BnB avoisinants…) avec un nouveau marqueur pour l’incarner, plutôt anecdotique mais très important aux dires des décisionnaires : la pompe à vélo manuelle, en libre accès à l’entrée du magasin.

1. Une logique de menus bien segmentée

L’espace restauration (ci-dessus), comprenant près d’une vingtaine de places assises, propose plusieurs menus. Parmi l’offre disponible, l'idée est de retrouver une ardoise du jour, avec des plats qui changent donc quotidiennement. Pour ce faire, Esprit frais (groupe Fleury Michon) fournit le point de vente tous les matins avec deux propositions : dahl aux crevettes et aubergines ou poulet chasseur sauté aux pommes de terre lors de notre venue. Franprix vend ses solutions repas accompagnées d’un dessert pour 8,50 euros, soit le prix d’un ticket restaurant. En plus de menus avec salade (7,90 euros) ou sandwich (5,80 euros), et du bar à salades PicaDeli, à noter des silos pour réaliser des plats végétariens prêts en quelques minutes en ajoutant de l’eau chaude. L’ambition est grande, l’enseigne assure vouloir devenir le premier restaurateur de la capitale !

2. Un espace petit déjeuner avec une offre dédiée… et des toasters

L’espace petit déjeuner est aussi situé à l’entrée du point de vente. De nouveaux produits renforcent l’offre (cake aux citrons, tranches de brioches, cookies…) avec possibilités de les toaster.

3. Du vrac en masse : vin, sucre, shampoing, lessive…

A tous les rayons ou presque, des silos s’intègrent dans les linéaires. Huile, vin, sucre, farine, fruits secs légumineuses, café, gel douche, shampoing, et même l’eau ! Au total, 70 références sont disponibles en vrac : « Nous voulons limiter au maximum les emballages, c’est pourquoi nous proposons ces alternatives », explique Gaëtan Pasco, le jeune directeur de ce magasin.

4. Des meubles fruits et légumes qui intègrent l’espace de stockage

Au rayon fruits et légumes, tout est rangé dans des petites panières. En dessous, des meubles réfrigérés rendent le stock visible. L’idée est de réapprovisionner régulièrement… A voir si cela fonctionnera bien pendant les rushs.

5. La chasse aux emballages et aux nitrates dans le rayon fruits et légumes

Autre pépite de ce rayon, le bio est isolé dans un autre corner et propose des denrées sans aucun emballage. Nouveauté : pour traquer les pesticides, l’enseigne ‘sacrifie’ des fruits et légumes que l’on peut piquer pour voir le taux de nitrates… et déterminer ainsi le niveau de pesticides présent.

6. De la fraiche découpe en libre-service

La fraiche découpe, on connaissait déjà. Mais ici, les légumes lavés et découpés sont en libre service pour composer des barquettes. Neuf références sont présentes (poivrons, champignons, concombres, brocolis…) Compter tout de même plus de 7 euros le kilo.

7. Des packagings 100 % transparents pour le poisson et la viande

C’est une première pour le rayon viande, un vaste linéaire tout en transparence. L’effet visuel est plutôt surprenant, puisque l’emballage, totalement transparent donc, permet de voir les morceaux des deux côtés. Le boucher, Chevy, fournit l’enseigne en race à viandes. Même initiative au rayon marée libre-service.

8. Un module pensé pour les locations en Air BnB

Un meuble bas présente des produits spécifiques pour les locations en Air BnB, nombreuses dans ce quartier plutôt résidentiel. Plusieurs références sont ici disponibles en version mini (produits de beauté, crème solaire, mais aussi piles et cadenas entre autres.)

9. Des services pensés pour les habitants du quartier

Un comptoir à services propose la presse, des relais colis, l’impression de photos, la possibilité de garder des clés pour les locations Air BnB et des recharges de téléphone notamment. L’entrée de cet espace est marqué par une ardoise où les ‘voisins’ de Franprix peuvent afficher des annonces

10. Le bar à moshis implanté à la fin de parcours client

Plus anecdotique, le magasin comprend un bar à moshis, ces douceurs glacées japonaises, à acheter à l’unité.

11. L’encaissement plus mobile

Les systèmes d’encaissement sont éparpillés dans le magasin afin de diminuer l’attente en caisse. En plus de deux caisses traditionnelles et quatre automatiques, deux autres points d’encaissement sont situés dans l’espace restauration. L’encaissement mobile est également possible. Plusieurs salariés possèdent pour cela un smart phone et le terminal nécessaire au paiement par carte bleue.

12. Les herbes aromatiques gratuites, merci Noé

Bonne idée reprise au concept Franprix Noé, arrivé en juillet 2017 dans la capitale, les herbes aromatiques sont disponibles gracieusement à la fin du parcours d’achat.

Plus de photos :

 

Du vrac partout

 

Le détecteur de nitrates:

 

Un des toasters pour le petit déjeuner:

 

Des caisses dédiées à la restauration : 

 

Les menus du jour, qui changent donc quotidiennement :

 

Les plats végétariens prêts en quelques minutes:

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA