Franprix va livrer par péniches 80 magasins parisiens

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

L’enseigne de proximité est la première à intégrer le fluvial dans l’alimentaire, pour livrer chaque jour ses magasins urbains. Les produits secs seront débarqués au cœur de Paris et convoyés par camions "écologiques" par Norbert Dentressangle.

marché franprix
marché franprixPhoto © Groupe Casino

Franprix va livrer quotidiennement par voie fluviale 80 magasins parisiens en produits secs, grâce à des barges qui arriveront au coeur de la capitale, en empruntant successivement la Marne et la Seine. Une grande première dans la distribution alimentaire, qui va permettre de se passer des camions pour pénétrer dans la ville. A partir de septembre, une barge de 26 conteneurs, comportant au total 450 palettes, fera la liaison entre le site multimodal de Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne), livré depuis l’entrepôt sec Franprix de Chennevieres-sur-Marne, jusqu'au port de la Bourdonnais, dans le 7e arrondissement de Paris. L’opérateur logistique Norbert Dentressangle assurera dans la foulée la livraison des 80 magasins concernés (sur 340), dans un rayon de 4 km, grâce à des camions répondant aux normes anti-bruit Piek, et environnementale Euro V. Cette démarche de Franprix sera relayée par ses magasins, identifiés par le logo « Votre magasin livré par la Seine », apposé sur leurs vitrines.
Sur le plan économique, ce schéma introduit une double rupture de charge par rapport au camion. « Au niveau des coûts, l'importance des volumes transportés par barges rend l’opération neutre », précise Hervé Daudin, directeur général marchandises et flux du groupe Casino. A terme, le chargement de la barge pourra monter jusqu’à 48 conteneurs. Les horaires de livraisons des magasins vont être modifiés, avec des réapprovisonnements qui vont s’étaler entre 6h et 12h30.
Au niveau de l’environnement, cette initiative va permettre à Franprix d’afficher un bilan vertueux, à l’heure où les réglementations de la circulation devraient se resserrer pour favoriser les transports les plus « écologiques ». « Grâce au transport fluvial, nous allons faire l’économie de centaines de milliers de kilomètres routiers parcourus chaque année par les camions de livraison », se réjouit Jean-Paul Mochet, directeur de l’enseigne Franprix.  Le passage à 48 conteneurs, prévu pour 2013, correspondra à une réduction de 450 000 kilomètres parcourus chaque année, soit une baisse de 37% de l’émission globale de CO2. A terme, Casino, la maison-mère, fortement implantée dans Paris intra muros, pourrait aussi emprunter ces barges, pour livrer ses supermarchés notamment.
Côté Franprix, cette initiative en amont des magasins complète celle déjà mise en place il y a deux ans, pour livrer les clients de l’enseigne. L'enseigne urbaine utilise en effet une vingtaine de camions 100% électrique dans la capitale. Là encore, il s’agissait d’une première en France.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des équipements et technologies pour le magasin et de la supply chain des distributeurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA