Fraude en ligne : la France parmi les pays les plus exposés

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Avec l’avènement de l’e-commerce partout dans le monde, un autre phénomène connait un développement, celui de la fraude en ligne. Un rapport de la société Stripe, spécialiste des services de paiements auprès des entreprises et notamment des sites marchands, lève le voile sur les pays les plus sujets à la fraude à la carte bancaire sur Internet, et dévoile les grands comportements des fraudeurs.  

hacker

Quels pays sont les plus touchés par la fraude sur Internet ? A quels moment de la journée les fraudeurs achètent-ils le plus, et pour quels montants ? Autant de questions auxquelles la société Stripe, prestataire de services autour des paiements auprès des sites marchands, apporte des réponses grâce à une analyse de données portant sur l’ensemble de l’année 2016, qui a permis d’identifier – notamment - les grands modèles de fraudes aux paiements sur Internet. Premier enseignement même si ce n’est pas vraiment une surprise, parmi les 25 pays étudiés, la France n’est pas épargnée par la fraude à la carte bancaire sur Internet. Selon Stripe - qui compte parmi ses 100 000 clients des entreprises comme Amazon, Deliveroo, Drivy, Algolia, Heetch, Frichti, Tediber, Salesforce -, et sur la base d’un indice dont l’échelle s’étend de 0 à 4 – 0 étant le niveau le plus bas de fraude, 4 le plus élevé -, la France affiche un indice 3, soit l’un des plus élevés dans le monde, au même niveau que la Chine, les Etats-Unis ou encore l’Australie, mais en dessous du Brésil, de l’Inde ou de la Turquie. Le rapport rappelle toutefois qu’il est « important de noter que les taux de fraude représentent une faible part de l’ensemble des transactions », et évite ainsi d’être dans une logique alarmiste.

Les fraudeurs achètent plutôt la nuit

Le volume de fraudes augmente pendant les vacances et l'été et, pendant la période de retour à l’école des enfants. Fait surprenant, les fraudes n'augmentent pas notablement lors des temps forts commerciaux comme le Black Friday, mais plutôt le jour de Noël où moins de personnes réalisent des achats en ligne. En outre, selon les données du rapport, le niveau de la fraude est inversement proportionnel à l’activité sur Internet, autrement dit, il augmente fortement durant les phases nocturnes, et diminue la journée. Les fraudeurs opèreraient ainsi plutôt la nuit que le jour, et par ailleurs assez étonnamment pour des achats dont les montants sont plutôt faibles. Aux Etats-Unis, les fraudeurs passeraient ainsi des commandes pour un montant moyen à peine plus élevé que le panier moyen des e-acheteurs américains, et en France ( graphique ci-contre) les courbes entre les deux types d’individus sont également assez proches. Ce n’est en revanche pas le cas partout si l’on considère par exemple la Norvège ou Singapour où les montants peuvent être deux fois plus importants.

Une même carte bancaire utilisée pour plusieurs achats

Les fraudeurs n’hésitent pas à effectuer plusieurs paiements avec une seule carte. En effet, plus de 40% des cartes bancaires compromises sont utilisées pour réaliser plus d’une seule transaction. Aussi, les fraudeurs ont plutôt tendance à effectuer des achats à plusieurs reprises chez un seul et même marchand, plutôt que d'acheter des produits auprès de plusieurs sites ( graphique ci-contre). Et ils les effectuent très rapidement. En réalité, les paiements sont réalisés dix fois plus rapidement que ceux des vrais propriétaires de cartes bleues. Selon le rapport, ce schéma « contredit l’idée  selon laquelle les fraudeurs essayent de se fondre dans les habitudes de transactions normales d'un titulaire de carte ». Enfin, les fraudeurs auraient plus facilement tendance à acheter des produits qui n'ont pas besoin d'être livrés, ou des produits qui sont régulièrement livrés à des endroits pas directement reliés à l'acheteur. De nombreux services, par opposition à aux marchandises physiques, ne nécessitant en effet pas de livraison physique. 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
X

Recevez chaque matin GRATUITEMENT tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Tous les faits marquants dela journée identifiés, sélectionnés et classés par la rédaction de LSA.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA