Frédéric Lefebvre appelle à soutenir l'étiquetage sans OGM

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

LÉGISLATION - LOIS L'ancien secrétaire d'Etat à la Consommation, Frédéric Lefebvre, demande via un communiqué à ce que le gouvernement favorise le développement et la visibilité de l'étiquetage des produits sans OGM, après la révélation de l'étude du Crii-Gen.  

Frédéric Lefebvre
Frédéric LefebvrePhoto © Laetitia Duarte

Signataire avec le ministre de l'Economie de l'époque, François Baroin, d'un décret autorisant la mention "sans ogm" après "14 ans de blocage des gouvernements de droite et de gauche", Frédéric Lefebvre explique que le décret définit quatre mentions possibles, sans ogm pour les produits d'origine végétale, nourri sans ogm "inférieur à 0,1 % ou 0,9 %" pour les produits animaux, et sans ogm dans un rayon de trois kilomètres pour les produits d'origine apicole dont le miel.

Animaux nourris au soja OGM

Ce dernier sert à faire face aux risques de dissémination des ogm dans l'environnment. "L'indication de l'absence d'OGM sur les denrées permet aux consommateurs d'exercer pleinement leur choix, ajoute l'ancien ministre. La réglemention qui prévalait avant ce décret contraignait à obliger la mention d'OGM quand tel était le cas, mais ne permettait pas d'afficher que les produits n'en contenaient pas. Il n'y avait par ailleurs aucune obligation pour les produits animaux, qui sont pour la plupart nourris avec du soja OGM. L'actuel ministre de la Consommation, Benoît Hamon, avait également rappelé cette réglementation la semaine dernière.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA