Frédéric Lefebvre rallie huit enseignes à son panier des essentiels

|

A LA UNELe secrétaire d’Etat à la consommation a réuni les dirigeants de huit enseignes qui s’engagent à proposer un panier de produits de qualité à des prix attractifs.

Frédéric Lefebvre
Frédéric LefebvrePhoto © Laetitia Duarte
Si l’on se réfère aux nombre de radios, de télévisions et de grands médias de la presse écrite présents aujourd'hui à Bercy, Frédéric Lefebvre a visé juste avec le « panier des essentiels », composé de « produits de qualité à prix attractifs », qu’il a initié et que huit grandes enseignes ont décidé de proposer dans leurs magasins à grand renfort de publicité.
James Mc Cann, le patron de Carrefour, était là, Philippe Manzoni, celui d’Intermarché, aussi, Casino avait dépêché son directeur des relations institutionnelles, Claude Risac, Auchan, Cora, Système U et Leclerc avaient envoyé des seconds couteaux, Le patron de Système U, Serge Papin, étant probablement très occupé avec Coop Atlantique et Michel-Edouard Leclerc « retenu en Italie » (dans sa version papier, LSA avait anticipé par erreur sa présence). « Je suis heureux d’être si bien entouré, a lancé Frédéric Lefebvre. Dès ma nomination au gouvernement, j’ai annoncé que je rechercherais avec les enseignes une démarche de qualité dans le domaine alimentaire. En voilà le résultat : le panier des essentiels comprend des fruits et légumes de saison, des produits transformés d’origine, une viande, un poisson, un fromage et une boisson de qualité proposés à des prix attractifs ».
Le dispositif est "structurant", il s’intègre dans la notion de développement durable, mais il est souple : chacune des enseignes déterminera « chaque semaine » son prix et sa composition. James Mc Cann – qui n’a sans doute jamais connu une telle initiative au Royaume-Uni quand il oeuvrait chez Tesco – a révélé que le panier de cette semaine serait vendu à 18,98 euros « afin de proposer une alimentation équilibrée pour une famille de quatre personnes. L’initiative du ministre est une bonne démarche, elle va s’inscrire dans la durée ». Le panier de Géant Casino est un poil moins cher à 18,84€. « Le panier sera composé de produits Terre et Saveurs, notre marque premium, avec des produits choisis pour l’équilibre des repas », a indiqué Claude Risac. La stratégie d’Intermarché va plus loin, avec un « chariot de la semaine pour tous les repas composé de produits essentiels à visée nutritionnels bien placés en prix, en prenant sur les marges. Durablement, car avec l’inflation sous-jacente, le prix est essentiel », a lancé Philippe Manzoni. . Eric Etienne, adhérent Leclerc de Vitry, qui représentait au pied levé Michel Edouard Leclerc, a remercié Frédéric Lefebvre pour son idée, «car si la préoccupation première des Français est le pouvoir d’achat, le mieux manger est aussi une dimension très importante. L’engagement de la grande distribution dans ce domaine est très positif ». La convention a été signée, et Frédéric Lefebvre a indiqué vouloir faire le bilan de l’opération d’ici trois mois. A la sortie, le patron d’une enseigne se disait ravi de venir à Bercy sans qu’ii soit question d’affrontement avec la grande distribution,  Un double effet positif, en quelque sorte…
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter