Free inaugure son flagship à Paris

|
Free Center à Paris

Et de huit pour Free. Le nouvel opérateur mobile vient d’ouvrir sa huitième boutique en France ce matin après Angers, Dunkerque, Laval, Le Havre, Mulhouse, Rouen et Troyes. C’est donc dans la capitale que Free vient d’ouvrir son flagship, au 8 rue de La-Ville-L’Evêque, à quelques pas de la place de la Madeleine (75008), et sous le siège social de la société Iliad (maison mère de Free). Baptisé Free Center, il s’agit d’un concept inédit conçu en collaboration avec l’architecte Jean-Michel Wilmotte. Inédit déjà par la taille : sur plus de 600 mètres carrés, Free déploie l’ensemble de son offre de services du mobile (avec une vingtaine de mobiles en exposition) et d’internet à domicile (des Freebox sont accessibles utilisables dans le magasin). Et inédit aussi par le design épuré de la boutique qui rappelle fortement les Apple Stores. La boutique est divisée en huit espaces :

- Découverte : Pour découvrir la Freebox Révolution et prendre en main les mobiles dans l’espace

- Express : Pour souscrire rapidement à l’une des offres de Free au comptoir

- A emporter : Pour retirer une de leurs commandes au comptoir

- Rendez-vous : Pour bénéficier d’un accompagnement personnalisé dans l’ambiance feutrée de l’espace

- Espace abonné : Pour échanger (et éventuellement venir se plaindre) avec les conseillers sur toutes les questions liées aux offres et services

- Experts : Pour bénéficier des conseils et de l’assistance technique

- Libre-service : Pour accéder à leur console d’abonné depuis les bornes en en magasin

- Jeux : Pour accompagner les enfants dans l’univers numérique ludique

Pour Free, il s’agit, après le coup médiatique du début d’année, de rassurer des clients potentiels peut-être un peu refroidis par les déboires qu’a connus l’opérateur avec son réseau.  "Sur un marché mature où quasiment tous les foyers sont équipés de fixes et de mobiles avoir une implantation physique raisonnable va nous permettre de faciliter la vie de nos abonnés actuels et d'en conquérir certains qui ne seraient pas venus sans boutiques, ainsi que d'être plus efficaces dans le service après-vente", explique Maxime Lombardini, le directeur général d'Iliad, la maison mère de Free. Mais pas question pour le quatrième opérateur d’avoir un réseau de magasins comparable à celui de ses concurrents. "On y va de manière pragmatique et raisonnable, on n'a pas un plan de déploiement massif et mécanique", explique-t-il, en précisant que Free n’aura jamais 1 000 boutiques. A titre de comparaison, Orange en possède 1 200, SFR 850 et Bouygues 650 plus des corners dans les 220 magasins Darty.

D’ici la fin de l’année, Free prévoir d’ouvrir une vingtaine de nouveaux Free Centers avec des implantations prochaines à Pau, Valenciennes, Lorient, Nîmes, Grenoble et Bordeaux.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

L'édito

Anglicismes

Anglicismes

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter