[FrenchTech@NRF] Tout savoir sur la reverse logistics aux US, par Revers.io

|

Dossier Business France accompagne 20 start-ups de la French retailTech au Retail’s Big Show. Elles nous livrent tour à tour des chiffres sur leur secteur aux Etats-Unis et sur leurs atouts pour percer ce marché. Première publication avec Revers.io et la gestion des retours.

Revers.io propose une plateforme SaaS qui centralise, automatise et simplifie toute la gestion des retours et du service après-vente des retailers.
Revers.io propose une plateforme SaaS qui centralise, automatise et simplifie toute la gestion des retours et du service après-vente des retailers.©Cybrain - stock.adobe.com

La rédaction vous conseille

5 éléments sur la reverse logistics aux Etats-Unis :

  1. Amazon, leader du e-commerce, bouleverse la logistique des retours : en quelques années, l’abonnement Prime d’Amazon a banalisé les retours gratuits. C’est aujourd’hui 49% des détaillants aux USA qui le proposent. Avec le lancement en 2017 de son service « Wardrobe » aux USA (essayez avant d’acheter), Amazon bouleverse de nouveau la logistique des retours et est en passe de créer une nouvelle norme : celle de ne payer qu’en fonction de ses retours.
     
  2. L’explosion du e-commerce crée l’explosion des retours : en 2017, le e-commerce aux USA a augmenté de 16%. Le taux de retour des produits en magasins physiques est d’environ 9% tandis que ceux achetés en ligne se situe entre 25-30% (jusqu’à 40% pour le fashion). Un vrai challenge logistique pour les entreprises !
     
  3. Le comportement des consommateurs évolue : 58% des américains déclarent que la politique de retour du détaillant a une incidence sur leur décision d’achat en ligne et 74% déclarent que des frais d’expédition de retour les dissuadent d’acheter. Les retailers en ont conscience puisqu’ils sont 69% à estimer que l’expérience retour est essentielle à la création d’une bonne expérience client.
     
  4. Le coût lié aux retours impacte fortement les marges des retailers : avec un coût de 15$ en moyenne par retour, c’est environ 120$ milliards qui sont dépensés aux USA par an pour leur traitement et environ 380$ milliards de marchandises retournées.
     
  5. Un équipement technologique pourtant négligé : aujourd’hui, seuls 30% des retailers quantifient le coût total de leurs retours. Ils sont seulement 23% à utiliser une solution technologique pour les aider à gérer leurs retours .

Au sujet de Revers.io

Revers.io propose une plateforme SaaS qui centralise, automatise et simplifie toute la gestion des retours et du service après-vente des retailers.

Une architecture logicielle de type micro-services (API) : la plate-forme est modulaire afin de permettre à leurs clients d’utiliser tout ou partie de la plateforme en marque blanche. Elle s’appuie sur un noyau de business process management (BPM). Fruit de 9 années de R&D, cette technologie permet de saisir simplement les règles métiers et processus de gestion des retours de leurs clients afin de générer les workflows qui vont permettre de tracer et de gérer les flux de manière automatique.

Une traçabilité totale de ses flux retour : la plateforme est connectée à l’ensemble des acteurs logistiques : clients, magasins, marketplaces, points relais, transporteurs, entrepôts, fournisseurs, centres techniques… pour une vision à 360° et en temps réel des dossiers de retours.

Des clients fidèles et convaincus de notre solution : Fnac-Darty, La Redoute, Rue du Commerce, Cdiscount, Boulanger… travaillent avec Revers.io depuis plusieurs années, ainsi qu’environ 200 vendeurs marketplace en Europe.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque semaine l’actualité des équipements et technologies pour le magasin et de la supply chain des distributeurs.

Ne plus voir ce message