Fronde chez les Mousquetaires du Nord

|

Une large majorité des adhérents du nord de la France a démissionné de la Société civile des Mousquetaires, suite au refus des responsables nationaux de valider l'élection de leur représentant, Philippe Lavalard.

Le siège d'Intermarché à Bondoufle
Le siège d'Intermarché à Bondoufle© WILLIAM BEAUCARDET

Silence radio. Intermarché se refuse à commenter les démissions, révélées par la Lettre de l'Expansion, de 44 des 80 adhérents de la SCM du Nord. Cette démission collective des instances politiques du groupement a pourtant été confirmée à LSA par deux représentants de la région, qui précisent que 44 lettres recommandées ont été envoyées réclamant le remboursement des parts sociales - « des sommes importantes » - de ces adhérents dans la SCM.

Ce mouvement fait suite au rejet par les instances nationales de la nomination de Philippe Lavalard à la présidence de la SCM du Nord, l'une des 8 régions du groupement et dont le représentant siège au conseil national. « J'ai été élu à la majorité dès le premier tour et reconfirmé par mes pairs », indique l'intéressé joint par LSA. Ce dernier conteste la clause avancée par les responsables nationaux pour invalider son élection. « Il n'est écrit nulle part dans les statuts qu'il faut quinze ans de groupement consécutifs pour être élu à la SCM. J'ai certes quitté les Mousquetaires quelques années, mais j'ai été adhérent plus de vingt ans et exercé d'importantes fonctions. »

 

Petites performances

Propriétaire de l'hypermarché de Péronne, Philippe Lavalard s'est occupé de la Stime, filiale informatique du groupement, et d'Interex, chargée du développement de l'enseigne dans les Balkans. C'est aussi un membre actif du club d'Artagnan, animé par Éric Mozas, président d'Intermarché entre 2008-2009, qui milite depuis pour une plus grande indépendance des hypermarchés.

Sa proximité avec celui que l'on soupçonne d'être derrière cette démission spectaculaire, tout comme son « amitié » avec Marc Legrand, président d'ITM Entreprises, également adhérent du Nord, l'auraient, selon lui, « desservi » dans les débats internes houleux qui perdureraient au sein du groupement depuis l'élection, fin 2010, de Jean-Pierre Meunier à la présidence de la SCM. Un climat houleux renforcé par les performances en demi teinte d'Intermarché depuis le début de l'année.

Une version que contestent d'autres Mousquetaires qui affirment que les choses auraient plutôt tendance à s'apaiser. Parole contre parole.

Les chiffres

  • 44 Le nombre de démissionnaires dans le Nord sur un total de 68 adhérents Mousquetaires au titre d'Intermarché et entre 7 et 10 au titre des autres enseignes. Pour 1 100 sociétaires au total en France et à l'étranger.
  • 12 Le nombre de grands hypers Intermarché dans la région Nord
  • 8 Le nombre de régions des Mousquetaires en France
Sources : LSA et Intermarché

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2187

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous