Fruits et légumes : les consommateurs préfèrent les circuits de proximité pour leurs achats

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Voilà une étude qui ne va pas remonter le moral des distributeurs. Réalisée au cours des quatre saisons (de décembre 2014 à octobre 2015) et auprès de 700 panelistes par l’institut CSA pour le compte de FranceAgriMer et dévoilé ce mercredi 13 avril 2016, l’enquête sur les pratiques et les habitudes de consommation des fruits et légumes montrent que les distributeurs n’ont pas encore gagné la préférence des consommateurs. En voici les principaux enseignements.  

 6 consommateurs sur 10 préfèrent les circuits de proximité pour les fruits et légumes
6 consommateurs sur 10 préfèrent les circuits de proximité pour les fruits et légumes© G. B. 2013
  1. L’achat et la consommation de fruits et légumes restent un plaisir pour la plupart des consommateurs qui recherchent le goût avant la fantaisie en privilégiant des produits connus. Les achats ont lieu en moyenne une fois par semaine.
     
  2. Les acheteurs font aussi des compromis entre ce qu’ils souhaiteraient et les contraintes du quotidien. Tous ont conscience des liens entre alimentation, santé et environnement. Si la nécessité de consommer autrement, de façon raisonnée, en prêtant attention à la saisonnalité et au gaspillage, semble acquise, la mise en pratique est moins évidente.
     
  3. La consommation de 5 fruits et légumes par jour recommandée par le Programme NationalNutrition Santé « manger bouger », est bien ancrée dans les esprits. Près de 60 % des personnesinterrogées se considèrent comme des consommateurs moyens de fruits et légumes et près de 30 %comme de gros consommateurs. Plus de 7 répondants sur 10 estiment que leur consommation defruits et légumes est suffisante. Ceux qui admettent ne pas consommer suffisamment de fruits et légumes invoquent plusieurs raisons :au-delà du prix, les fruits sont écartés pour leur fragilité (produits périssables dont les qualités s’altèrent vite) alors que les légumes sont peu appréciés en termes gustatifs.
     
  4. Commerces de proximité et circuits courts restent un idéal : près de 8 panélistes sur 10 déclarent accorder de l’importance aux circuits de distribution et 6 sur 10 disent préférer l’achat des fruits et légumes en commerce de proximité plutôt qu’en hyper/supermarché. Pourtant, les achats de fruits et légumes ont lieu essentiellement en hypermarché (60 % desrépondants), supermarché (51 %) ou sur les marchés (45 %). Le recours aux magasins spécialisés ou aux circuits courts via la vente directe chez les producteurs reste marginal.
     
  5. Consommation responsable : les consommateurs accordent une importance à l’origine des produits (pays, région d’origine) ainsi qu’aux modes de production. La majorité des répondants préfèrent des produits issus d’un mode de production respectueux de l’environnement et des hommes.
     
  6. La saisonnalité est très présente dans les esprits mais moins dans les assiettes. Si les personnes interrogées déclarent consommer des fruits de saison, elles achètent les mêmes légumes, présents toute l’année sur les étals.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA