Furieux du bad buzz sur le prix des jouets, JouéClub en fait une pub

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

L'information, relevée par notre confrère Que Choisir dans son numéro de décembre, a fait le tour des médias : à partir du 8 décembre, date coincidant souvent avec la fin de la validité des catalogues de Noël, les prix des jouets ont la fâcheuse tendance à ne pas attendre l'arrivée du Père Noël pour augmenter. Ulcéré par ce "bad buzz", JouéClub a décidé d'en faire un spot radio de pub spécifique. Non mais !

L'enseigne JouéClub a réalisé en urgence un spot radio pour ré-affirmer haut et fort que les prix des jouets affichés dans son catalogue seront maintenus jusqu'à Noël.
L'enseigne JouéClub a réalisé en urgence un spot radio pour ré-affirmer haut et fort que les prix des jouets affichés dans son catalogue seront maintenus jusqu'à Noël.

Les chiffres révélés par Que Choisir dans son numéro de décembre 2014 ont dû surprendre nombre de parents en quête de jouets pour leurs têtes blondes : selon leurs relevés de prix de 34 jouets, effectués du premier septembre au 29 decembre 2013 sur les sites internet de Carrefour, Auchan, Toys'R'Us, King Jouet, Amazon et Cdiscount, les étiquettes ont la fâcheuse tendance à regrimper dès le 8 décembre.

La courbe des tarifs des jouets diffusée par Que Choisir

© Que Choisir, n°531, décembre 2014

L'ire de JouéClub devient argument publicitaire

Dès sa sortie, l'information est relayée sur de nombreux médias... De quoi agacer certains professionnels du jouet, comme Alain Bourgeois-Muller, président de JouéClub (non cité dans l'étude de l'UFC-Que Choisir). "En découvrant les divers reportages sur le sujet, j'ai eu une réaction épidermique. Dès le lendemain, nos services diffusaient un communiqué à la presse et nous avons spécialement enregistré un nouveau spot de publicité pour ré-affirmer que, chez JouéClub, les prix restent les mêmes jusqu'à Noël", explique le Pdg.

Ecoutez le spot :

 

Disponibilité ou prix ?

Les choses sont dites : le Père Noël ne se ruinera pas plus avant ou après le 8 décembre s'il remplit sa hotte chez JouéClub. Et ce, même si le catalogue de Noël de l'enseigne arrive à échéance ce week-end : "Les dates de validité servent surtout à éviter les éventuels problèmes si un produit, présenté dans le catalogue, n'est plus disponible en magasin. Elles ne concernent pas les prix", explique Alain Bourgeois-Muller.

De fait, Franck Mathais, directeur du département consommation de la Grande Récré confirme : "Le catalogue oblige une enseigne à avoir le produit disponible en magasin jusqu'à la fin de sa période de validité. Il peut y avoir des ruptures occasionnelles durant cette période. Mais plus on approche de Noël, plus les ruptures risquent d'être nombreuses... Et définitives. C'est pourquoi les dates de validité des catalogues ne vont pas jusqu'à Noël. " Et, de fait, les ruptures commencent déjà à arriver en rayons comme avec le jeu Chrono Bomb', quasi introuvable désormais... ou alors à prix d'or !

Affluence attendue ce week-end

Et les prix alors ? "Bien sûr, certains profitent de la fin de leur catalogue pour ré-augmenter certains prix. Mais nous, notre métier de spécialiste est de vendre des jouets du 1er janvier au 31 décembre, pas seulement de faire des coups commerciaux à Noël ! ", ne décolère toujours pas Alain Bourgeois-Muller.

Plus ironique, Franck Mathais note cependant que "le jouet est l'un des rares marchés où les prix sont les plus bas au moment où la demande est la plus forte. Mais l'avantage de ce buzz sur les prix est que les consommateurs vont probablement se rendre massivement ce week-end en magasins, alors qu'on attendait le pic pour le week-end prochain." Le Père Noël, pour une fois, aura peut-être un peu d'avance !

 

 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA