Marchés

Fusion Proglide, la nouvelle arme anti-irritation de Gillette

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Loin d'être une révolution, le rasoir Gillette ProGlide est une amélioration de Fusion. Tout en cherchant à répondre aux besoins de tous types de peaux, Procter lance des rasoirs spécifiques pour capter les nouveaux consommateurs des pays émergents.

Plus de glisse et de confort, moins d'irritations... Procter et Gamble (P et G), deuxième acteur mondial de la beauté, derrière L'Oréal, lance un nouveau rasoir manuel sous sa marque milliardaire Gillette. Disponible en France dès janvier 2011, en version classique ou à pile (power), en même temps que deux gels de rasage, Fusion ProGlide n'est pas en soi un produit révolutionnaire, comme ont pu l'être ses prédécesseurs, mais s'apparente plutôt à une amélioration du rasoir Fusion, lancé en 2007.

 

Tout pour la douceur

Au programme, pas de énième lame (actuellement cinq à l'avant et une à l'arrière pour un rasage de précision). Ce qui guide, ici, c'est la volonté de lutter contre l'irritation et le tiraillement de la peau avec : des lames 15% plus fines que Fusion et plus tranchantes, afin de diminuer la force du poignet ; un stabilisateur afin d'éviter qu'elles ne bougent au contact de la peau ; un garde-corps rainuré pour enlever l'excès de préparation à raser et permet au rasoir de glisser plus facilement sans risque « d'aquaplaning » ; un micro-peigne pour guider les poils vers la lame, pour une meilleure performance dès le premier passage... « Plus de confort, ca n'est pas forcément plus de lames », justifie Jonathan Brinbaum.

Et pour mettre au point ses produits, P&G ne fait pas dans la demi-mesure dans son centre de recherche et développement de Reading, en Grande-Bretagne. Des scientifiques y analysent la pilosité des visages, grâce à une caméra de précision, détaillent les mouvements du rasoir, du poignet, du coude et du bras pendant tout le rasage... Une fois les prototypes développés et vérifiés, des volontaires viennent les tester. « Il n'y a pas un seul habitant de Reading qui ne vienne tester les innovations chez Gillette », plaisante Jonathan Brinbaum.

P&G, qui commercialise le produit aux États-Unis depuis quelques mois, a dû ralentir le rythme du lancement vers de nouveaux pays, en raison « d'une demande trop importante des consommateurs. Les chaînes de production n'arrivaient plus à suivre », confie Jonathan Brinbaum, chef de produit Gillette. Un départ qui s'annonce bien et qui pourrait concurrencer le dernier né de Wilkinson, Hydro, doté d'un soin intégré.

 

Double stratégie

Pour continuer à tenir ses positions sur les marchés mondiaux, P et G mise sur une double stratégie. D'une part, le groupe tend à développer un rasoir qui convienne à tout type de peau - une technologie délicate à élaborer, sachant que chaque homme a une peau différente : « les Caucasiens ont des poils sur tout le visage, alors que la pilosité des Asiatiques est plus dense sur le menton et la moustache », explique le docteur Nigel J. Kermode, directeur de la R et D du site de Reading.

D'autre part, la multinationale essaye de proposer des produits adaptés à des types de peau spécifiques, à destination notamment des pays émergents. En septembre, Gillette a ainsi lancé un rasoir pour le marché indien : Gillette Guard. « Il s'adapte à des consommateurs issus d'un pays émergent, dont l'habitude n'est pas de se raser tous les jours, avec un accès à l'eau plus compliqué. Le rasoir, vendu 0,08€, est doté d'une lame unique et d'un peigne adapté aux poils très drus », explique Francesco Tortora, directeur marketing Gillette pour l'Europe de l'Ouest. Des réflexions autour d'un rasoir pour peaux noires seraient en cours.

Gilette archileaderen France

Gillette occupe la position de leader sur le marché des rasoirs et lames pour hommes. Le best-seller de Procter : Mach 3 qui, plus de dix ans après son lancement, en 1998, enregistre plus de 35% de part de marché valeur. Wilkinson reste loin derrière. Sa dernière innovation, Hydro, lui permettra-t-elle de grappiller des parts de marché ?

 

Parts de marché valeur, en %, des fabricants de rasoirs, en France, en octobre 2010, et évolution, en %, vs octobre 2009 :
(Source: Nielsen; origine: fabricants)

 

                           

 

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA