Fusion : Val d'Orbieu devient le numéro trois français du vin

Bertrand Girard, DG du groupe Val d'Orbieu.
Bertrand Girard, DG du groupe Val d'Orbieu.© DR

Première coopérative viticole et troisième acteur français du vin, derrière Castel et les Grands Chais de France, mais devant AdVini, Val d'Orbieu a grossi d'un coup, suite à la fusion récemment entérinée avec la coopérative Uccoar. Les chiffres du nouveau Val d'Orbieu - le nom ne change pas - sont impressionnants : 2 500 vignerons, 300 M€ de chiffre d'affaires, 3 millions d'hectolitres de vin commercialisés, 530 salariés et cinq sites pour tous types de conditionnement. « Val d'Orbieu est en train de devenir un acteur puissant et fort, au service de la valorisation de la production de nos adhérents, assure Bertrand Girard, directeur général de l'ensemble. Nous conservons nos axes stratégiques : développer les ventes de nos vins de domaines et de marques, rester leader des vins sous marques de distributeurs et développer le pôle vrac. » Le vrac ? Un axe important. Certains distributeurs (Carrefour via Prodis, Intermarché via La Fiée des Lois, etc.) embouteillent eux-mêmes une partie de leurs nectars. « C'est terminé le temps où les marchands de vrac roulaient en Mercedes tout en téléphonant pour vendre leurs vins. Il faut être très professionnel », explique Bertrand Girard.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2251

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message