Fusions des centrales d'achat : FGTA-FO prévoit la suppression de 20 000 emplois

|

Le syndicat FGTA-FO, allié avec la CGC, s’inquiète des rapprochements des centrales d'achats dans la grande distribution. Système U et Auchan qui mettent en commun une grande partie de leurs achats, mais aussi Intermarché et Casino, Cora et Carrefour… Au total, ces syndicats avancent la suppression de 20 000 emplois.

Dejan Terglav, secrétaire général de FGTA-FO, voit d'un mauvais oeil le rapprochement des centrales d'achat des enseignes de la grande distribution.
Dejan Terglav, secrétaire général de FGTA-FO, voit d'un mauvais oeil le rapprochement des centrales d'achat des enseignes de la grande distribution.© DR

20 000 emplois en moins. Ce chiffre colossal fait froid dans le dos, mais Dejan Terglav, secrétaire général de la FGTA-FO, persiste et signe : « Avec le rapprochement des centrales d’achat entre enseignes, on s’attend à la suppression de 20 000 emplois, et c’est une fourchette basse », assure-t-il encore.

Le secteur de la grande distribution est en effet chamboulé. Alliance de Système U et Auchan, puis les fiancailles annoncées d’Intermarché et de Casino et enfin celles, en fin d'année, de Cora et Carrefour, inquiètent les syndicats, qui voient d’un mauvais œil les rapprochements de ces centrales d’achats. « Avec les synergies qui vont être opérées, des doublons vont exister à tous les niveaux, il va donc falloir restructurer », développe Dejan Terglav.

Une mutation logistique à haut risque

Dispositions de la loi Macron sur le travail dominical, mais aussi retructuation logistique chez Intermarché… Les points chauds sont nombreux dans le secteur de la grande distribution, et c'est autant de craintes sur l'emploi pour les syndicats. Pour le groupement des Mousquetaires par exemple, cette même source avance, au total, 4 000 licenciements et 600 suppressions de postes « Nous savons qu’une troisième PSE est en cours. Avec l’automatisation et les fermetures de bases, on s’attend à 4 000 licenciements au total entre 2012 et 2020 » précise Carole Desiano, secrétaire fédérale FGTA-FO en charge de la grande distribution. Intermarché indique de son côté la suppression de 440 emplois.

Alliance de la FGTA-FO avec la CGC

Pour peser davantage dans le débat, la FGTA-FO vient de s’allier avec la CGC, le syndicat de l’encadrement. Ensemble, ils représentent désormais la force syndicale majoritaire dans la branche de la grande distribution. Première action conjointe, ils ont officialisé, ce mercredi 20 mai 2015, une commission PSE pour aider financièrement les salariés victimes des plans sociaux. Un budget de 100 000 euros a été alloué à cette jeune instance. Un autre budget de 100 000 euros a été voté pour la formation des élus.

Ensemble, les deux forces unies ont un premier rendez-vous commun demain. Ils rencontreront le 21 mai, avec les représentants syndicaux d’Intermarché, de Système U, d’Auchan et de Simply Market, le ministre du travail François Rebsamen. L’objectif est bien sûr d’être entendu sur le danger que représentent ces rapprochements de centrales d’achat sur les emplois. Ils seront aussi reçu par Emmanuel Macron prochainement pour aborder ce dossier.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres