G20 introduit le self-scanning dans une supérette

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

L'enseigne propose ce service inédit en proximité dans son point de vente du VIIe arrondissement parisien, complété par une borne de paiement automatique dédiée.

Complété par une borne de paiement automatique, le système de douchettes permet au client de gagner du temps et de ne plus décharger ses articles sur le tapis roulant.
Complété par une borne de paiement automatique, le système de douchettes permet au client de gagner du temps et de ne plus décharger ses articles sur le tapis roulant.©

Les chiffres

200 m² La surface du magasin 5 000 Le nombre de références, toutes scanables 10 Le nombre de scanettes disponibles 50 E Le panier moyen constitué par les clients en self-scanning + 10 % L'évolution du nombre d'adhérents au programme fidélité Source : G20

Des scanettes multiusages

Les scanettes ne profitent pas qu'aux clients. - Les hôtesses s'en servent également pour scanner les articles des clients en cas de forte affluence aux caisses, afin qu'il ne leur reste plus qu'à payer en caisse ou à la borne de paiement libre-service. - Le picking en magasin tire aussi parti du matériel, afin de préparer les commandes que les clients envoient par mail ou fax pour le magasin.

Le self-scanning n'est plus l'apanage des seuls hypers et supermarchés. L'enseigne G20 propose depuis quelques mois ce service, permettant au client de scanner lui-même ses articles au fur et à mesure de ses emplettes, dans son magasin de proximité de 200 m² situé rue Jean-Nicot, dans le VIIe arrondissement de Paris. « Le point de vente a été totalement refait l'été dernier, explique Florent Leriche, directeur d'exploitation de trois G20 dans la capitale. C'était aussi l'occasion de proposer de nouveaux services, dont le self-scanning, à nos clients. » Un dispositif qui permet de gagner du temps, et qui est complété par la mise en place d'une borne de paiement automatique dédiée, sachant qu'il est aussi possible de payer aux caisses traditionnelles. Mais dans les deux cas, le client n'a plus besoin de décharger ses articles sur le tapis roulant.

 

Des démonstrations en magasin

Dix douchettes sont disponibles sur un tableau installé à gauche dès l'entrée du magasin. Comme en hypers et en supermarchés, le dispositif est réservé aux clients détenteurs de la carte de fidélité. La carte, une fois scannée, active l'une des douchettes. « C'est tout à la fois l'occasion pour nous d'offrir de nouveaux avantages à nos clients fidèles, et d'en recruter », indique Florent Leriche.

Toute une communication a entouré l'installation du dispositif. D'abord, les clients ont été prévenus par mail. Ensuite, les hôtesses de caisse ont procédé à des démonstrations dans le magasin. Pour amorcer le service, la clientèle la plus pressée - en l'occurrence les parents ayant de jeunes enfants - a été ciblée en priorité.

 

Les clients pressés, premiers utilisateurs

Toshiba Tec, qui équipe déjà en systèmes informatiques et matériels de caisses le magasin, a déployé cette solution de self- scanning baptisée StoreMate mobile shopping experience. « L'objectif est de fournir un service complètement fluide au magasin et aux clients de celui-ci », indique Anne Françoise Ribot, la responsable marketing. La totalité des étiquettes des 5 000 références présentes dans le point de vente sont scanables, à l'exception des fruits et légumes, pesés lors du passage en caisse. De plus, les scanettes ont l'avantage de permettre de visualiser au fur et à mesure la liste des articles scannés, ainsi que le sous-total de ses achats. « Le client a aussi la possibilité de supprimer des articles de son panier à n'importe quel moment s'il a fait une erreur », complète-t-elle.

Dès le démarrage, le directeur du magasin, Éric Beaugrand, a constaté que les paniers moyens des clients utilisateurs du self-scanning s'élevait à 50 €. « Ce qui correspond au panier des gens plutôt pressés pour faire leurs achats », observe-t-il. Une augmentation de 10 % des adhérents au programme fidélité a par ailleurs été enregistrée. Quant au niveau de contrôles antivol des paniers constitués en self-scanning, il est paramétrable par le responsable de magasin. En général, c'est un contrôle aléatoire tous les dix paniers qui est décidé.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2171

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA