Gad : sa liquidation judiciaire laisse la porte ouverte à Intermarché

Le tribunal de commerce de Rennes a prononcé ce jeudi 11 septembre la liquidation judiciaire de la société d’abattage de porcs, ce qui va permettre à la filiale des Mousquetaires de déposer une offre de reprise.

Le distributeur est à e jour le seul candidat en lice pour reprendre un abattoir de la société Gad.
Le distributeur est à e jour le seul candidat en lice pour reprendre un abattoir de la société Gad.

Sans surprise, la société Gad (850 salariés) est en liquidation judiciaire, avec une poursuite d'activité de trois mois pour cette société d'abattage de porcs et de transformation.

Cette poursuite d’activité va ainsi permettre aux entreprises intéressées de déposer une offre… SVA Jean Rozé, la filiale viandes d’Intermarché qui avait formulé une lettre d’intention, va ainsi pouvoir déposer une offre de reprise. C’est à ce jour le seul candidat en lice. Les offres de reprise doivent être déposées avant le 25 septembre.

L'offre de reprise d'Intermarché "ne concerne pas la société Gad SAS mais les actifs de la société Gad SAS de Josselin" et l'objectif est "de préserver un maximum d'emplois", a expliqué Me Bruno Cressard, avocat de SVA présent à la sortie de l'audience.

Comme annoncé, l'offre d'Intermarché concernera donc uniquement l'abattoir de Josselin (750 CDI et 50 CDD selon la CFDT) mais pas le site de Lampaul où travaillent encore 70 employés.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres