Geologic Village, la vitrine chasse et pêche de Décathlon

|

Pari tenu pour le magasin-laboratoire pêche et chasse de Décathlon, qui a su fidéliser et créer un effet d'entraînement sur les magasins de l'enseigne. Et s'apprête à changer de nom.

« Geologic Village est mort ! Vive Caperlan et Solognac ! », annonce Fabrice Lisardi, chef de marque Caperlan. Au terme de sa première année, le concept Geologic Village, ouvert à Cestas (Gironde) par Décathlon, va être rebaptisé Caperlan et Solognac, car la marque propre Geologic va disparaître. Elle ne signe plus que les produits d'archerie de l'enseigne, en attente d'un nouveau nom. D'où son remplacement par deux autres Marques Passion (MDD de Décathlon), Caperlan, dédiée à la pêche, et Solognac, pour la chasse.

Le site de Cestas a évolué dans le même sens : les 55 ingénieurs, merchandiseurs et chefs de produits installés au centre du magasin se sont séparés : l'équipe Caperlan a rejoint le rayon pêche et celle de Solognac, le rayon chasse, « pour être au plus près du client et développer chaque culture de marque ». En matière commerciale, le magasin « est en bonne voie », indique son directeur Éric Cesbron, qui ne donne aucune autre information, pas même le nombre de visiteurs de ces 3 500 m² perdus dans les landes girondines. Néanmoins, le pari initial semble réussi. Le magasin a su fidéliser chasseurs et pêcheurs passionnés, tisser des liens avec leurs associations, créer des événements, mettre gratuitement ses installations à leur disposition. D'où des relations de confiance et un dialogue fructueux entre chefs de produits et utilisateurs : « Nous allons vers le client pour avoir son avis sur un produit, une amélioration, une PLV, une couleur », souligne Gilles Rémond, chef de marque Solognac. Le processus de conception s'est accéléré : « Entre l'idée d'un nouveau leurre, sa fabrication sur place, son test dans notre bassin et notre étang, il ne se passe que quelques heures », se félicite Fabrice Lisardi.

Rivaliser avec les plus grands

Le magasin a même organisé des ateliers avec des néophytes, pour concevoir son offre « découverte de la pêche » (kits miniatures simples, robustes et bon marché), désormais déployée dans les Décathlon. En 2009, ce sera l'implantation des waders (longues cuissardes), conçue et testée à Cestas, qui sera ainsi dupliquée ; en 2010, l'agencement du linéaire cannes et moulinets, puis l'offre pour la pêche de nuit à la carpe... L'autre dimension insufflée dans le réseau Décathlon est la philosophie de ce magasin-laboratoire : « Rendre le client acteur de son achat, lui offrir la possibilité de tout tester, comparer nos marques avec les autres, explique Fabrice Lisardi. Prouver que Caperlan et Solognac ne sont pas seulement des MDD bien placées sur les prix, mais des marques capables de rivaliser avec les plus grandes. »

Certes, tous les Décathlon n'auront pas de si tôt un étang ou une cabine permettant de tester les vêtements à - 15 °C, mais « nous envisageons de développer des zones de pratique à côté des magasins, comme pour le sport, précise le patron de Caperlan. De même, notre simulateur de pêche est déjà présent dans 17 Décathlon. »

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2070

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous