Georges Plassat (Carrefour) : "Avec Leclerc, la fin de la récréation a sonné"

|

Le président du groupe Carrefour, Georges Plassat, a réitéré sa volonté que Carrefour ne soit pas plus cher que Leclerc, dans des propos tenus devant les dirigeants des coopératives, dont Philippe Mangin, président de Coop de France, dans le cadre du Salon de l'Agriculture.

Georges Plassat a visiblement Leclerc en ligne de mire
Georges Plassat a visiblement Leclerc en ligne de mire© Ludovic Marin / REA pour Carrefour

"Depuis cinq ans, Leclerc annonce des prix moins chers que Carrefour, mon objectif, prioritaire, c'est de tailler des croupières à Leclerc, on ne le laissera pas continuer de gagner au détriment de Carrefour. La fin de la récréation a sonné", aurait-t-il asséné.

Risques de "Kerviel de l'alimentaire"

Interpellé par Philippe Mangin sur la nécessité de modifier la LME pour rééquilibrer les relations commerciales, Georges Plassat a indiqué qu'il y était opposé et qu'une modification de la loi ne changerait rien à l'affaire. Il y a quelques jours, Jérôme Bédier avait déclaré que Leclerc avait cru pouvoir "s'attaquer à un éléphant couché dans la savane", mais "l'éléphant s'est ébroué". "Dire au consommateur que Leclerc est moins cher que Carrefour, c'est fini". "Nous sommes inquiets de ces propos, a indiqué Philippe Mangin à LSA. La guerre des prix que se livrent les distributeurs peut déboucher sur des Kerviel de l'alimentaire qui cherchent absolument à réduire les prix pour pouvoir vendre dans les GMS".

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter