Gérard de Sède, Fnac

L'esprit de « l'agitateur culturel » dans le mondeIl a pris en mai les habits, tout neufs, de directeur international de la filiale de PPR. Après avoir fait ses preuves à la tête des Fnac belges.

« Je n'ai pas le profil du directeur international qui parle cinq langues. Je parle Fnac. » Carrure carrée et enthousiasme communicatif, Gérard de Sède, incarne les nouvelles ambitions de « l'agitateur culturel » sur les cinq continents. Sa mission depuis le mois de mai : coordonner l'action des filiales étrangères, et organiser l'embauche et la formation des futurs directeurs de magasins au Brésil , en Argentine, ou à Taiwan. « Notre stratégie n'est pas de racheter mais de monter des magasins, avec tout ce que cela implique comme transfert du savoir-faire maison », explique Gérard de Sède.

Echaudé par ses déboires à Berlin, sous l'ère Pétriat, le numéro un français des produits culturels ne goûte les airs du grand large que depuis qu'il a rejoint le groupe Pinault-Printemps-Redoute en 1994. C'est ainsi que l'enseigne vient d'aborder avec succès le Portugal.

Un nouvel élan auquel adhère parfaitement Gérard de Sède, âgé aujourd'hui de 51 ans. De la Fnac, il connaît tout ou presque. Il y est entré en 1986 pour diriger le magasin de Lyon (Saint-Priest), un des plus importants après ceux de la région parisienne.

Mais une de ses fiertés est d'avoir donné un nouveau souffle aux Fnac de Belgique qui étaient à l'origine détenue à 60 % par le groupe GIB. « Vous savez les prix verts c'est une invention des équipes belges ». Aujourd'hui, il part « pour une très belle aventure », avec en tête un de ses leitmotiv. « La distribution cultive un point commun avec le BTP, un secteur oùj'ai fait mes classes : ce sont des hommes de terrain qui savent prendre des décisions rapides. »
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1603

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous