Gérard Salommez, président du Groupe Seb France prend la tête du Gifam

Gérard Salommez
Gérard Salommez©

Un grand éclat de rire. C'est ainsi que répond Gérard Salommez, président du Groupe Seb France et désormais président du Groupement interprofessionnel des fabricants d'appareils d'équipement ménager (Gifam), quand on lui demande s'il n'a jamais été tenté de faire autre chose que du petit électroménager : « Pourquoi quitter un secteur dans lequel je m'amuse tous les jours ? Vous connaissez beaucoup d'entreprise où, comme chez Seb en ce moment, on présente plus d'une centaine de nouveautés à nos distributeurs rien que pour la prochaine fin d'année ? L'attrait du petit électroménager est que c'est un métier qui bouge sans arrêt. » Gérard Salommez, qui, jeune, rêvait d'être professeur, est pourtant tombé par hasard dans ce secteur. Entré chez Calor en 1975, il a gravi un à un les échelons jusqu'à devenir, en 2001, le directeur du marché France. En 2005, la filiale française du groupe Seb est créée et il en devient le directeur général, puis le président en 2010. Déjà membre du comité de direction d'Éco-Systèmes et du Gifam, à 56 ans, il remplace à la tête de cet organisme Jean-Jacques Blanc, président de Whirlpool. Après le gros électroménager, place au petit : « C'est une bonne pratique, assez habituelle au Gifam », souligne Gérard Salommez. Une habile alternance sectorielle, mais pas politique. « Mes missions restent dans la même lignée : promouvoir notre secteur et la création de valeur. » Le tout, souhaitons-le lui, en continuer à s'amuser !

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2190

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Nos formations

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message