Géry Porcheron, délégué général adjoint de la FCD : Un ex-Leclerc devient le numéro deux de la FCD

|
Géry Porcheron
Géry Porcheron©

Géry Porcheron a toujours sept ou huit livres en cours, dans lesquels il pioche en fonction de son humeur. « Mais je les finis toujours », insiste-t-il. Tout juste nommé numéro deux de la Fédération du commerce et de la distribution, gageons qu'il devra jongler tout autant avec les dossiers. « Il sera notamment en charge de plusieurs nouveaux projets de la Fédération », indique ainsi le communiqué annonçant sa nomination. Parmi eux, s'occuper de la relation avec les associations de consommateurs et les ONG - « un travail pédagogique pour mieux faire connaître la réalité de nos métiers et ses vertus », précise-t-il. Mais aussi structurer un réseau de fédérations régionales - « Il est nécessaire d'être au plus près de nos partenaires, PME fournisseurs ou agriculteurs. » De quoi bien occuper les journées de cet homme de 47 ans, diplômé en sciences politiques et en lettres, que le hasard a ensuite conduit chez Unilever. « Comme beaucoup d'étudiants, raconte-t-il, j'ai effectué des stages d'été, dont certains chez Unilever. Ils m'ont proposé de rester, j'ai d'abord refusé pour me lancer, avec un ami, pendant un an, dans une affaire d'import de vêtements de surf depuis les États-Unis. » Pas vraiment un succès. Et comme il a laissé de bons souvenirs chez Unilever, l'offre faite un an plus tôt tient toujours : il y restera sept ans. Un court intermède chez KPMG, et le voilà chez Leclerc, pour une aventure de treize ans. Il s'échine à faire le lien entre indépendants, Leclerc, Système U et Intermarché, et s'occupe ensuite de lancer quiestlemoinscher.com - « un projet passionnant de bout en bout, depuis sa mise en oeuvre jusqu'à la gestion, ensuite, des nombreux contentieux qu'il a suscités ». Quant à la FCD, désormais, « il avait envie de se frotter à un poste plus politique », réagit Michel-Édouard Leclerc. Il devrait être servi...

Il avait envie de se frotter à un poste plus politique. C'est une belle opportunité.

MICHEL-ÉDOUARD LECLERC

EN DATES

1989 Entre chez Unilever comme contrôleur de gestion usine.

1991 Auditeur interne au sein d'Unilever International Audit.

1994 Directeur clients nationaux de Elida Fabergé (groupe Unilever).

1996 Consultant au sein du pôle services et organisations de KPMG Peat Marwick (audit et expertise comptable).

1998 Entre chez Leclerc comme chargé de missions auprès de Michel-Édouard Leclerc, au sein de l'ACDLec.

1998-2006 Responsable de l'alliance E. Leclerc/Système U.

2003-2007 oordinateur des dossiers liés aux organisations professionnelles pour E. Leclerc, Intermarché et Système U.

2006-2009 Responsable des comparateurs de prix de Leclerc.

2009-2011 Directeur de L Télécom (E. Leclerc Mobile).

2011 Délégué général adjoint de la FCD.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2189

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message