Gestion des risques logistiques : un enjeu compris mais pas toujours bien maîtrisé

|

Generix Group s’est interrogé sur la sécurisation des opérations de supply chain, afin d’identifier notamment comment les entreprises françaises anticipent et gèrent les problèmes logistiques. Résultats, 8 sociétés sur 10 jugent que réduire les risques logistiques représente un enjeu majeur. Et le risque le plus redouté est le plantage informatique alors que leur vision sur la supply chain étendue se révèle incomplète.

La réduction des risques logistiques (52%) s’impose parmi les enjeux prioritaires des entreprises françaises juste derrière la diminution des coûts (54%) et l’amélioration de la performance (62%).
La réduction des risques logistiques (52%) s’impose parmi les enjeux prioritaires des entreprises françaises juste derrière la diminution des coûts (54%) et l’amélioration de la performance (62%).© Clotilde Chenevoy / LSA

La gestion des risques de la supply chain est un enjeu prioritaire pour les entreprises. C’est que révèle l’enquête publiée par Generix Group, menée auprès de 145 sociétés. Plus exactement, le pilotage de la supply chain porte sur l’amélioration de la performance (62%), la diminution des coûts (53,8%), puis la réduction des risques (52,4%).

Et parmi les enjeux les moins importants, on retrouve la fiabilisation et l’enrichissement des indicateurs de performance, l’amélioration de la visibilité sur les opérations internes et externes, ou encore la modernisation des moyens logistiques. "Sur le premier point, les entreprises disposent déjà d’outils performants, en revanche, sur la visibilité sur la supply chain étendue leur visibilité se révèle parcellaire, détaille Isabelle Badoc, product marketing manager chez Generix Group. Les sociétés n’ont pas une vision complète du sous-traitant à la livraison du dernier kilomètre. Il y a des trous. Or, pour minimiser les risques et prendre les bonnes décisions en cas de problème, il est essentiel de savoir en temps réel l’état de la logistique."

Le plantage informatique, le risque le plus craint

Parmi les risques les plus impactants pour les entreprises, l’indisponibilité du système d’information arrive en tête, suivi de la défaillance des fournisseurs, puis le pic de volumes imprévus. "Generix étant un fournisseur de logiciels, nous avons été surpris de cette crainte informatique, précise la responsable. Nous fonctionnons en mode Saas (Software as a service ) et nous nous assurons en permanence de la fiabilité de la nos solutions."

 

Qui est en charge des risques dans l’entreprise ? 
Pour près de 20% des entreprises, les personnes interrogés ne savent pas ou alors il n’y a personne de clairement désigné. Pour 7,9% des sondés, c’est la direction juridique qui gère, ce qui signifie que l’entreprise compte sur une gestion du problème a posteriori et fait jouer les contrats d’assurance.
 
Comment sont gérés les risques ?
Les entreprises disposent de système d’alertes pour faire remonter les problèmes, mais surtout pour les évènements internes (64,6%). Pour les évènements externes, donc chez les prestataires, les sociétés sont seulement 26,3% à avoir des remontées d’alertes. D’ailleurs en termes de visibilité sur les aléas de la chaîne logistique, les résultats de l’enquête démontrent clairement que les entreprises restent sur des solutions manuelles, et se montrent dépendant des remontées des prestataires.  
 
"Pour se prémunir de potentiels risques logistiques, les directeurs supply chain ont tendance à surévaluer les volumes pour que les produits soient toujours en stock, explique Isabelle Badoc. Or, en échangeant des données avec les prestataires, cela permettrait de faire baisser les coûts de la supply chain avec une vision au plus juste." Pour répondre à ces problématiques, Generix travaillé sur sa solution Easy Order Tracking, qui se permet d’obtenir une vision complète de la supply chain en connectant par exemple les communautés qui partagent déjà des informations. On peut par exemple citer les ports qui disposent déjà des informations sur les arrivées et départs des bateaux. "Après, il s’agit d’un défi davantage politique que technique, où les acteurs de la chaîne doivent comprendre que l’enjeu porte sur le partage de l’information, en aucun cas une prise en main sur la gestion d’un service", résume la responsable de Generix.
 
 
 
 

Etude complète sur la Sécurisation des opérations de Supply Chain de Generix Group :

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Recevez chaque semaine l’actualité des équipements et technologies pour le magasin et de la supply chain des distributeurs.

Ne plus voir ce message