Giampaolo Schiratti, vice-président du SYNAFAP : Catalyseur du changement au service de l'alimentaire

|
Giampaolo Schiratti

Neuf mois après avoir été nommé directeur général d'Euralis, Giampaolo Schiratti ajoute une nouvelle casquette à son riche parcours : le 28 septembre, il a été élu vice-président du Synafap pour trois ans. « Pour l'instant, j'établis le diagnostic. C'est un secteur compliqué, au niveau tant des produits que des circuits de distribution », assure ce diplômé des Ponts et Chaussées. Après des débuts au Brésil pour la cimenterie Ferruzzi, il continue chez le géant italien pour différentes opérations de croissance au sein des filiales Béghin-Say, Lotus et Vania, puis chez Lesieur. « Dès ma première année, nous avons retrouvé la rentabilité de la marque », évoque-t-il fièrement.

En 1992, il prend la tête des activités internationales de Cacao Barry, qui sera cédé à Jacobs. « Chaque fois, j'aime être au coeur du changement, participer à la remise en ordre », analyse l'Italien. Après un passage chez Cirio, leader de la tomate en Italie, il prend la direction de la filiale frais et traiteur de Bonduelle, puis, en 2006, vient à la rescousse de Marie, qui sera reprise par LDC. Suit un passage à Bakkavör France, dont il a démissionné au bout de quatre mois, car « le challenge était trop petit ». Chez Euralis, il a trouvé un défi à la taille de son ambition : « L'objectif est de doubler le chiffre d'affaires d'ici à 2020. »

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2203

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message