GiFi, roi du bazar... et de la rentabilité

|

L'enseigne de hard-discount non alimentaire cultive sa bonne santé financière grâce à ses filiales en Asie. Pour assurer des produits à bas prix et une forte marge.

Gifi
Gifi© DR

Mener une vie itinérante, difficile quand sa compagne est enceinte. Devant ce constat, le forain Philippe Ginestet quitte le monde nomade et s'installe à Villeneuve-sur-Lot, où il ouvre en 1981 une boutique de bazar : GiFi (les premières syllabes de son identité). S'il est le premier surpris par sa réussite, son entourage le prévient : « Le magasin fonctionne car c'est le début ! » Qu'à cela ne tienne, il en ouvrira toujours plus. Après avoir mis chaque membre de sa famille à la tête de ses magasins, il consent difficilement à passer la main à des « inconnus » et faire ainsi entrer des salariés... Il cède devant le succès de l'enseigne, et ouvre en 1985 deux boutiques dans le Sud-Ouest.

 

Made in Asie

« Chez GiFi, nous avons deux critères essentiels pour nos magasins : proposer des produits peu chers - 75 % coûtent moins de 5 E - et offrir sans cesse des nouveautés. Pour cela, nous introduisons chaque année 10 000 nouvelles références en linéaires sur les 20 000 que compte chaque point de vente », précise Jean-Dominique Depelley, secrétaire général de l'enseigne. Pour tenir le rythme, assurer des prix bas, et dégager une forte marge, l'équipe s'approvisionne en Asie, a créé une filiale à Hongkong et développe le sourcing en Chine. Des « idées de génie » qui rapportent gros : en 2011, le chiffre d'affaires du groupe s'élève à 818,2 M E, la marge opérationnelle avoisine, elle, les 13 % (2010).

 

Aventure boursière

L'entreprise familiale se déploie à vitesse grand V. Dès 1988, elle devient importatrice. Dix ans plus tard, Apax Partners entre au capital. En 2000, GiFi est introduit sur le Second Marché et Philippe Ginestet reprend la majorité. S'ensuit un « passage à vide », selon l'expression de Jean-Dominique Depelley, le titre subit une sévère décote. L'épisode houleux prend fin en 2011, Philippe Ginestet lance une offre publique d'achat simplifiée (Opas) et reprend le capital.

 

Quatre univers

Le modèle de discount par achat de fin de série a récemment été repensé de l'intérieur ; GiFi axe désormais sa solderie autour de quatre univers : maison, cadeau, déco et loisirs. Des points d'exclamation servent de repères en magasins pour les différentes zones (1, 2, 3 E !, Tout ranger !, Très utile ! etc.).

 

Horizons

L'enseigne a dépassé les frontières de l'Hexagone tardivement, en 2002, ouvrant en Guyane puis en Guadeloupe. L'Italie, la Belgique, l'Espagne, la Côte-d'Ivoire et le Maroc arrivent ensuite. Depuis 2009, un système de concession, initié au Maroc, s'est développé. L'ambition de l'enseigne est de taille : 500 points de vente en France en 2016.

GIFI EN DATES

1981 Philippe Ginestet ouvre son premier magasin à Villeneuve-sur-Lot

1985 Ouvertures à Tarbes et Pau

1988 Création de la centrale d'achats et début des approvisionnements sans intermédiaire en Asie

1993 Lancement du slogan « GiFi, des idées de génie ! »

1997 Entrée au capital de fonds d'investissement. Apax Partners détient 55% des capitaux

2000 Introduction sur le second marché de la Bourse de Paris, Philippe Ginestet reprend la majorité

2002 Ouverture des premiers magasins à l'international

2003 Arrêt de la gamme textile

2011 Philippe Ginestet rachètele capital flottant et sort du marché boursier

2016 Objectif de 500 magasins en France, soit un dans chaque agglomération de plus de 20 000 habitants

 

EN CHIFFRES

818,2 M € de chiffre d'affaires

370 magasins dont 358 en France

1 centrale d'achats intégrée, 2 filiales en Asie, 3 plates-formes logistiques

1 550 m2, la surface de vente moyenne

20 000 références par magasin

Env. 4 200 collaborateurs.

Source : GiFi

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2225

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Nos formations