Marchés

Giovanni Rana, le maestro des pâtes fraîches italiennes

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le numéro un mondial des pâtes fraîches a démarré dans un petit atelier de fabrication en Italie, il y a plus d’un demi-siècle. Retour sur une success story.

San Giovanni Lupatoto. L’endroit ne vous dit rien ? Il s’agit d’un village situé près de Vérone, en Italie. C’est là qu’en 1962 Giovanni Rana (photos) lance une petite production de tortellini. À l’époque, le jeune homme ne se doutait pas que, cinquante ans plus tard, son atelier pèserait 500 millions d’euros de chiffre d’affaires et que la marque qui porte son nom serait distribuée dans 38 pays dans le monde. C’est pourtant l’histoire fabuleuse de Giovanni Rana.

Une histoire qui commence au sein de la boulangerie familiale, où le jeune Giovanni apprend à pétrir et à réaliser, aux côtés de sa mère et de ses frères, des pains, des gâteaux et la pâte ultrafine qui fera son succès. En Italie, la préparation des pâtes – le dimanche avant de se rendre à la messe – est une tradition bien ancrée qui réunit la famille. Cependant, dans les années 60, la société italienne est en train de se transformer, les femmes entrent progressivement dans la vie active, et Giovanni Rana, plutôt que de se consacrer avec ses frères à la boulangerie familiale, se laisse guider par son intuition. Il fait le pari audacieux que les Italiens consommeront des produits alimentaires qualitatifs rapides à préparer. Giovanni Rana démarre, avec sa fiancée, une production de tortellini qu’il livre avec sa moto Guzzi, devenue bien plus tard le symbole de la marque. À partir de 1965, alors que la demande augmente, il met en place un premier réseau de distributeurs – sa sœur et quatre de ses amis – qui s’occupent chacun d’une zone géographique spécifique aux alentours de San Giovanni Lupatoto.

L’aventure s’accélère lorsqu’en 1968 Giovanni Rana met au point une machine industrielle, qui permet alors de passer de 10 kg de pâtes par jour à 10 kg de pâtes par heure. Les années qui suivent sont marquées par l’acquisition de machines et l’automatisation du cycle de production. Au début des années 90, le secteur des pâtes fraîches réveille les appétits à travers le monde. La société véronaise, qui détient alors 18% de part de marché, se structure sous l’impulsion de Gian Luca, le fils de Giovanni, aujourd’hui administrateur délégué de l’entreprise. Ce dernier fait évoluer son modèle de gestion familiale à une structure plus managériale. Il intègre des directeurs internationaux qualifiés, met sur pied un nouveau réseau de revendeurs en Italie, pousse ses produits dans les enseignes de la grande distribution et fait de la communication publicitaire un levier marketing stratégique destiné à renforcer la marque Rana.

« Au pays des pâtes fraîches, Giovanni Rana n’avait pas d’autre choix que de s’engager lui-même pour témoigner de la qualité de ses produits », explique Gian Luca, de passage à Paris, en avril 2016, à l’occasion de la nouvelle campagne télé en France « Une seule vérité, le goût ». Dans ce spot, Giovanni Rana, l’entrepreneur audacieux, qui fêtera ses 80 ans en 2017, n’a pas hésité à revêtir son tablier et à prendre place en cuisine. De quoi faire revivre la success story italienne.

En dates

  • 1962 : Giovanni Rana crée un atelier de fabrication de tortellini
  • 1971 : la production s’industrialise
  • 2000 : Cap sur l’international
  • 2012 : entrée de Rana aux États-Unis, puis en 2015 au Japon et au Brésil

En chiffres

  • 500 M€ de CA en 2015, dont 40% en Italie et 60% à l’international
  • 6 sites de production, dont 4 en Italie, 1 en Belgique et 1 aux États-Unis
  • 2 500 salariés, dont 1 600 en Italie

Source : Rana

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA