Go Sport en grande souffrance

|

C’est peu dire que le tandem Onillon-Ségura, nouvellement à la tête de Go Sport, aura fort à faire.

Go Sport

Car le groupe souffre. Et encore, souffrir est un bien faible mot. Go Sport France a ainsi vu ses ventes baisser, pardon chuter, de 9% sur les neuf premiers mois de l’année 2013. Le recul, en comparable, fait mal lui aussi : -7,7%. Courir fait mieux heureusement : -0,7% au global, comme en comparable.

Des ventes en recul de 5,6%

Le groupe dans son ensemble, c’est-à-dire en rajoutant Go Sport Pologne, voit lui son chiffre d’affaires reculer de 5,6% en comparable, à 482,3 millions d’euros.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter