Go Sport se bat pour revenir dans la course

Pionnière du marché des articles de sport, Go Sport a souffert de la concurrence de Décathlon. Aujourd'hui, elle parvient au terme d'un long travail positionnement.

L223308601_3Z.jpg
L223308601_3Z.jpg© DR

Quand on ne fait pas la course en tête, il faut de la persévérance. Et Go Sport n'en manque pas. Le numéro trois du marché des articles de sport, derrière Décathlon et Intersport, mène un travail de fond depuis 2008 pour renouer avec une belle histoire de croissance.

- Pari Créé en 1979, Go Sport passe sous le contrôle Genty-Cathiard en 1983. Un an plus tard, Go Sport fusionne avec les six magasins Team 5 qui adoptent nom Go Sport. En quête de financement, le groupe prend le pari d'entrer en Bourse en 1986. La place financière de Paris vivait une véritable révolution depuis deux ans, sous l'impulsion de Jean-Charles Naouri, alors directeur de cabinet de Pierre Bérégovoy, et aujourd'hui propriétaire de Casino... et de Go Sport, via Rallye, qui a absorbé Genty-Cathiard en 1990.

- Acquisitions Forte de cette nouvelle manne financière, l'enseigne multiplie les acquisitions de petits réseaux (Sport Sud, Sparty, Fnac Sport...) et passe à 54 magasins dès 1987. En 1989, Go Sport prend le contrôle de SPAO, qui exploitait des magasins en périphérie des grandes villes, avant de l'absorber définitivement cinq ans plus tard. Avec la fin des années 90, l'enseigne tente de prendre ses premières marques loin de France, avec une incursion en Pologne. Fin 1999, elle comptait 94 magasins en France, 10 en Belgique et 3 en Pologne.

- Expansion L'année suivante, Go Sport fusionne avec l'enseigne Courir, spécialiste de la chaussure de sport. L'ensemble prend le nom de Groupe Go Sport. La même année est marquée par un mouvement d'expansion inédit : 38 nouveaux points de vente, dont 10 Go Sport. Précipité ? Peut-être. Mais la concurrence de Décathlon fait rage. Le début des années 2000 est marqué par une réflexion sur le concept commercial de l'enseigne. Pourtant, l'expansion ne faiblit pas, avec 15 Go Sport de plus en 2001 et 2002.

- Nouveau concept Le durcissement du marché français pousse le groupe à regarder à l'international : 12 magasins en Pologne en 2003 et deux premiers contrats de franchise au Moyen-Orient. En 2005, Go Sport dévoile enfin un nouveau concept, aussitôt déployé dans une quinzaine de magasins. Hélas, pas de miracle. L'enseigne ne sort pas de l'ornière. Entre 2008 et 2011, le chiffre d'affaires du groupe est passé de 726 à 680 millions d'euros... La nomination de François Neukirch à la direction, en 2008, devait enrayer ce déclin. Sa réflexion sur le positionnement a abouti en avril à l'inauguration de deux nouveaux concepts, sortes de grands magasins du sport, très aboutis, à la Défense et à Lyon. À suivre...

EN DATES

  • 1979 Création de Go Sport.
  • 1983 Genty-Cathiard (Alpine de Sport) prend le contrôle de Go Sport.
  • 1984 Fusion Go Sport, Alpine de Sport et Segmas, sous le nom Go Sport.
  • 1986 Introduction en Bourse de Go Sport.
  • 1990 Rallye rachète 60% de Genty-Cathiard.
  • 1999 Premiers magasins en Pologne.
  • 2000 Absorption de la société Go Sport par la société Courir qui prend alors le nom de Groupe Go Sport.
  • 2003 Ouvertures en Pologne, deux contrats de franchise au Moyen-Orient et dans les départements d'outre-mer.
  • 2007 Modernisation et la rationalisation du parc de magasins.
  • 2010 Création en partenariat avec Sport 2000 de la centrale d'achat ISRD.
  • 2012 Nouveau concept de la Défense.

 

EN CHIFFRES

1 580 m2 de surface moyenne 175 magasins 517,1 M € HT de chiffre d'affaires 76% du CA de Groupe Go Sport - 20 M € de résultat net pour Groupe Go Sport

Source : Go Sport

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2233

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous