Go Sport se concentre sur la rénovation de ses magasins

|
François Neukirch

L’enseigne de de sport n’ouvrira pas de nouveaux magasins en propre cette année. « Nous allons dédier la quasi-totalité de nos investissements à la rénovation des magasins », a en effet déclaré François Neukirch, directeur général, ce matin à Paris, lors de la conférence des résultats 2009 du groupe. « Jusqu’à présent, , a-t-il poursuivi, nous avions plus favorisé les ouvertures que les rénovations. Pour se différencier, il faut se préoccuper des magasins ». L’objectif 2010 est de réaménager une trentaine de magasins, contre une dizaine l’an dernier (sur un parc total de 127 Go Sport en France). Parallèlement, l’enseigne, qui se positionne en partenaire des marques internationales, poursuivra le déploiement d’espaces spécialisés dans ses magasins : déploiement de Miss Go, le corner féminin, et de Go Foot créé en partenariat avec Adidas, lancement de Go Run (avec Nike) et Go Swim (avec Arena). La filiale Courir, en plein restructuration,  mise également sur la différenciation avec la création, fin mars à Rosny 2, d’un nouveau concept de magasins et le test à Sainte-Geneviève-des-Bois d’une enseigne de déstockage, Sport Shoes Department, qui pourrait être à terme être appliquée à certains magasins Courir de zones commerciales. Toujours en convalescence, le Groupe Go Sport, a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 693,8 millions d'euros l'an dernier, en baisse de 4,4 % (- 2,8 % pour Go Sport France, - 6,7 % pour Courir). Mais l'entreprise, filiale du groupe Rallye de Jean-Charles Naouri, affiche en 2009 une perte nette en forte diminution : elle est passée de - 15,9 M€ en 2008 à - 1,4 M€ en 2009 et atteint tout juste l'équilibre sur les seules activités poursuivies.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter