Good Goût pour les bébés qui ont bon goût

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Dossier Pour tenter de relancer le marché de l’alimentation infantile, Good Goût a lancé une gamme de mono-ingrédient bio en gourde. Objectif : offrir aux parents de la praticité et de la qualité avec des produits authentiques.

Le concept est parti d’un constat simple: les bébés ont deux fois plus de papilles gustatives que les adultes, donc le goût des aliments est accentué chez eux. Et ça n’est pas parce qu’ils sont hauts comme trois pommes qu’il ne faut pas leur donner de bons produits ! Ainsi Good Goût est arrivé sur le marché de la nutrition infantile avec une gamme de produits bio qui met en avant les saveurs authentiques des aliments.

Déjà présente sur les plats cuisinés, la marque s’est lancée, en 2013, sur les premières gourdes mono-ingrédients (légumes et fruits) pour amorcer la diversification alimentaire dès 4 mois. La gamme est désormais composée de quatre références aux fruits et de quatre aux légumes. Et Good Goût a adopté le format en gourde, rupturiste, pour plus de praticité. Facile à utiliser, il suffit de verser la quantité souhaitée dans l’assiette ou la cuillère et on referme avec le bouchon. Fini le pot en verre qui casse dans les sacs !

 

Des recettes simples et originales

Au-delà du côté pratique du packaging, les nouvelles gourdes proposent des recettes originales 100 % bio, qui vont au-delà de la simple pomme de terre. « Nous avons des concurrents sur le bio sur le marché de la nutrition infantile, mais notre différence, c’est la mise en avant du goût, des ingrédients simples et authentiques », explique Mikaël Aubertin, président-fondateur de Good Goût. La marque a opté pour des produits dont la liste des ingrédients est la plus courte possible.

Certes, avec ce positionnement, les produits Good Goût sont sensiblement plus coûteux que leurs homologues du marché, mais « les mamans sont prêtes à mettre un budget plus important pour les aliments de leurs enfants si le goût est au rendezvous. D’ailleurs, on observe que les marques premium sont de plus en plus nombreuses », ajoute Mikaël Aubertin. Alors que le marché de l’alimentation infantile est en berne, les nouvelles initiatives menées à la fois sur les recettes et sur le packaging pourraient redonner des couleurs au segment.

Aujourd’hui, les clients ne sont pas satisfaits des aliments pour leurs enfants. Ils sont prêts à mettre un budget plus élevé si le goût est au rendezvous.

Mikaël Aubertin, président-fondateur de Good Goût

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits bio et responsables, alimentaires et non alimentaires.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA