Google et Walmart s’unissent contre Alexa, l’assistant vocal d’Amazon

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Alors qu’Amazon déploie progressivement son assistant Alexa sur des gammes d’objets connectés, Google et Walmart ont annoncé mardi 22 août 2017 un partenariat permettant aux clients du distributeur d’effectuer des commandes en ligne vocalement via Google Home.

Google/Walmart
Google/Walmart© DR

Après son partenariat avec Uber, Walmart semble parti pour défier Amazon avec son lot quotidien d’annonces quant à sa stratégie e-commerce. Selon le site américain Recode, le distributeur a conclu un accord avec Google afin de permettre à ses clients, dès le mois de septembre, de faire leurs courses chez lui via Google Express aussi bien que vocalement via Google Assistant, l’assistant vocal de Google intégré en particulier au haut-parleur intelligent Google Home. D’après une information publiée le mardi 22 août 2017 et confirmée par Marc Lore, directeur e-commerce de Walmart, comme par Sridhar Ramaswamy, directeur ads & commerce de Google, ce partenariat concerne des centaines de milliers de références commercialisées par l'enseigne.

Parmi les fonctionnalités disponibles, l’assistant de Google proposera des "recommandations d'achats hautement personnalisées en fonction des achats précédents des clients, y compris ceux réalisés dans les magasins Walmart et sur Walmart.com", précise Marc Lore. Pour cela, le consommateur devra simplement lier son compte Walmart à Google Express. Le retailer annonce également pour 2018 la possibilité de retirer en click&collect, dans son réseau de 4700 magasins, les commandes passées chez lui au travers des services de Google.

Pas de fonctionnalités e-commerce en France

Anciennement baptisé Google Shopping Express, Google Express vise à rivaliser avec Amazon Fresh. Lancé en 2016 aux Etats-Unis, ce service de livraison de produits frais commandés le jour-même est normalement facturé 99 dollars par an. Pour les commandes Walmart, il deviendra gratuit si leur montant est supérieur au palier de livraison offerte de l'enseigne et ne sera facturé que 4,99 dollars sinon. Plusieurs distributeurs américains sont déjà partenaires de Google Express et donc accessibles via Google Home, comme Costco, Walgreens et PetSmart. Mais en ajoutant Walmart à son tableau de chasse, Google fait progresser d'un coup l'offre disponible sur ses deux services, leur permettant d'accéder à un niveau d'exhaustivité enfin apte à concurrencer Amazon.

Dévoilé en France au début du mois d’août, disponible chez Fnac et Darty, Google Home permet d’effectuer des requêtes vocales à l’instar d’Alexa d’Amazon ou du HomePod d’Apple, commercialisé à la fin de l’année aux Etats-Unis. Les consommateurs français n’ont pour le moment pas accès à des fonctionnalités e-commerce. Aux Etats-Unis, l’enceinte intelligente de Google permet notamment de commander des pizzas chez Domino's Pizza depuis le début de l’année.

Les assistants connectés pourraient se vendre à hauteur de 24,5 millions d’unités en 2017 selon une étude réalisée par VoiceLabs. A date, seuls Alexa et le haut-parleur Echo qui intègre l'assistant d'Amazon proposent des fonctionnalités e-commerce étendues, du moins aux Etats-Unis.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA