Grand Frais change de nouveau d'actionnaire pour accélérer son développement

|

La chaîne dédiée aux produits frais accueille un nouvel actionnaire minoritaire, le fonds Sagard, accompagné d’un pool d’investisseurs. L’objectif est de continuer à accroître les ouvertures de magasins.

MARCHE FRAIS

Pas moins de 20 fonds d’investissement étaient en lice pour entrer au capital de Prosol, la maison mère de Grand Frais, qui cherchait activement un nouvel actionnaire. Ce chiffre énorme de candidats traduit bien l’attractivité de l’enseigne tournée vers les produits frais, qui n’a de cesse d’ouvrir de nouveaux points de vente. Une croissance galopante, certes, mais également gourmande en capitaux. Et à ce jeu-là, c’est le fonds Sagard qui emporté la mise avec un pool d’investisseurs.

Trajectoire « exceptionnelle »

Sagard a su convaincre Denis Dumont – fondateur et actionnaire majoritaire de Grand Frais – et son management de l’intérêt d’entrer au capital pour une part minoritaire. Ni le montant de l’opération ni le pourcentage n’ont été précisés.

Selon nos informations, Sagard aura à peu près le même poids que le fonds Abénex, entré en 2011, et qui a baissé sensiblement sa participation, tout comme Five Arrows. Siparex fait également partie du tour de table. Pour Frédéric Stolar, représentant de Sagard, « la trajectoire de Grand Frais et de Prosol est exceptionnelle […] Nous sommes très enthousiastes à l’idée d’accompagner Prosol et son management dans cette nouvelle étape d’accélération de son développement ». L’arrivée de ce partenaire financier va permettre « d’offrir des moyens additionnels pour soutenir le nombre important d’ouvertures de magasins », selon Sagard, qui réalise là sa première opération dans la grande distribution alimentaire. Dix à quinze magasins ouvrent chaque année, un chiffre qui va passer à vingt. Grand Frais, créé en 1992 et toujours dirigé par Denis Dumont, repose sur un concept simple : des magasins d’environ 1 000?m² situés en périphérie des grandes villes, qui présentent dans un esprit « halles de marché » cinq familles de produits frais : fruits et légumes, crémerie, poissonnerie, boucherie et épicerie, avec une attention forte sur la présentation, et des prix très attractifs.

Bien perçu par les Français

La recette n’a pas tardé à fonctionner, avec une vingtaine de magasins en 2003. En 2010, l’enseigne comptait une centaine de points de vente, et elle en recense environ 170 aujourd’hui, pour un chiffre d’affaires supérieur à un milliard d’euros. Grand Frais fait également travailler sous son toit des grossistes ou des PME locales sur certains métiers et dans quelques magasins, ce qui lui permet d’avoir un savoir-faire et des circuits d’approvisionnements plus efficaces que la grande distribution classique. Cette organisation génère aussi des royalties, qui alimentent le compte de résultats. Avec ce positionnement de spécialiste bien rodé, l’entreprise est vue favorablement par les Français. À tel point que pour sa première participation au classement OC & C des enseignes de distribution les plus attractives, Grand Frais a atteint la quatrième place du palmarès en 2015, ex aequo avec Decathlon, et jouant des coudes avec des leaders, comme Amazon, Picard et Yves Rocher.

Intéressé par le potentiel de clientèle drainé par l’enseigne – et inquiet de la voir partir ailleurs –, un adhérent des magasins Leclerc nous a confié avoir bataillé et déroulé le tapis rouge pour convaincre un Grand Frais de s’installer à côté de son hypermarché, plutôt que d’un Lidl existant. Pour Denis Dumont, l’accord qui vient d’être conclu avec Sagard « permet tout d’abord aux partenaires financiers entrés en 2011, de réaliser, comme les précédents, une belle performance. Cette opération nous permet ensuite de nous projeter dans l’avenir avec un partenaire et des investisseurs capables de nous accompagner dans notre projet de développement ». Car le réseau se porte bien, avec le rachat continuel de primeurs indépendants. L’entreprise a mis un pied en Belgique en 2013, et a récemment repris la petite chaîne Carré des Halles, dans le nord de la France. Surtout, l’expansion ne se calme pas, et a tendance à s’accélérer. Selon nos informations, 100 ouvertures sont visées sur les trois prochaines années, 70 d’entre elles étant d’ores et déjà planifiées et signées.

Un capital en évolution perpétuelle

Pour financer son développement, Grand Frais est un habitué des entrées et sorties d’actionnaires minoritaires depuis quelques années.

  • 2003 : entrée du fonds 3i (à hauteur de 20%).
  • 2007 : sortie de 3i. Denis Dumont et le management redeviennent actionnaires à 100%.
  • 2011 : arrivée des fonds Abénex et Five Arrows Principal Investments (Rothschild Merchant Banking), pour une part minoritaire.
  • 2016 : Abénex et Five Arrows réduisent leur part de manière drastique. Arrivée (minoritaire) du fonds Sagard et de Siparex.

Grand Frais en chiffres

  • 1992 : création de Prosol, la maison mère de l’enseigne
  • 170 magasins environ en 2016
  • 1 000 m² de surface moyenne
  • 5 familles de produits dans un concept de halles de marché
Source : entreprise
  • Plus de 1 Mrd € de chiffre d’affaires en 2015
Source : estimation LSA

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2407

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres