Grande conso: demain tous locataires?

|

iPhone, lave-linge, mobilier et même montre de luxe... Tout se loue ou presque aujourd’hui. Et les enseignes multiplient ce type de services.  

Uzit.jpg

La semaine dernière la Fnac s’est payé un beau coup de pub en annonçant son service de location d’iPhone 6. Pas encore lancé que déjà l’enseigne vous propose de le louer. Et c’est plutôt intéressant sur le plan tarifaire. Voilà déjà six mois que la Fnac a lancé son service de « Pass Location » et les premiers retours sont positifs et l’enseigne étend donc son service aux nouveautés comme l’iPhone 6 d’Apple.

Et la Fnac n’est pas la seule enseigne à avoir mis un pied dans la loc’. En 2013 déjà Intermarché a signé un partenariat avec la société Uz’It spécialisée dans ce type de prestation. Une tablette pour 25 euros par mois, un ordinateur pour 26 euros ou un lave-linge à 700 euros pour moins de 30 euros par mois pendant trois ans. Voilà le type d’offres que propose Uz’It dans certains magasins Intermarché. Un service que la société a depuis étendu à d’autres enseignes comme Château d’Ax, Fnac, Leclerc et autres spécialistes photo. Boulanger aussi s’y est mis il y a quelques années déjà avec sa filiale Lokeo et propose des contrats de différentes durées qui vont de 6 mois à 5 ans avec des tarifs dégressifs. Ressuscitant au passage un modèle qui était en vogue dans les année 80.

Produits rapidement obsolètes

La propriété est morte, vive l’usage. Voilà en substance la philosophie de ces nouveaux services qui fleurissent dans la grande consommation ou l’équipement de la maison avec notamment la location de meubles comme le propose NeoSquat ou Louer-des-meubles. Et pas que d’ailleurs puisque le site Lease A Watch propose moyennant 70 euros par mois de porter une Rolex (4000 euros neuve) au poignet. Histoire de ne pas rater sa vie avant 50 ans sans trop se ruiner...

 

 

Pourquoi relancer aujourd’hui le business model de la location ? Parce qu’avec l’accélération technologique, les produits deviennent rapidement obsolètes ce qui freineraient les consommateurs dans leur acquisition. "Le sentiment d'appartenance est beaucoup moins important pour certains produits. On est davantage dans l'usage et non plus seulement dans la propriété", expliquent les concepteurs de Uz’It. Cette opération a pour but "de permettre aux clients d'accéder à des biens de consommation de nouvelle génération, sans se soucier de leur dépréciation, des risques de panne ou de leur remplacement".

Et les consommateurs y croient. Selon une étude Ifop, 30% des Français pensent que ce type de service va se développer dans l’électroménager. Ce sont évidemment les jeunes et les étudiants qui sont la cible prioritaire de ces nouveaux services. Alors que plus d’une personne pauvre sur deux en France a désormais moins de 30 ans et que le taux de chômage des 15-24 n’est pas descendu sous les 20% depuis bientôt 6 ans, la location constitue un moyen de consommer à moindre frais. Vive la crise?

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nos formations

X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message