Grande crise et petits plaisirs

|

S'il est un grand absent du classement 2007 pour l'épicerie sucrée, c'est bien le chewing-gum. Après avoir caracolé en tête pendant plusieurs années, il a disparu, remplacé par des rayons plus gourmands : chocolats, biscuits, confitures, pâtes à tartiner... Le premier paie sa stratégie de prix élevés, quand les autres apportent tout le réconfort dont les Français ont besoin pour cette période de crise qui s'engage. Bien évidemment, le café figure aussi dans les rayons champions, une place qui souligne le grand travail de renouvellement de l'offre réalisé sur ce marché.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2069

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous