Grandes surfaces alimentaires : Le renouveau de la proximité en marche

Dossier Dans un contexte de consommation peu dynamique, les bouleversements n’ont pas été légion du côté des enseignes alimentaires.

at the grocery store
at the grocery store© iStock

Tout juste a-t-on pu noter quelques évolutions durant l’année, surtout sur les segments dynamiques. À quelques exceptions près, l’année n’a pas vu de forte rupture dans les concepts existants. Au regard de l’état de la consommation, et de la guerre des prix, les grandes surfaces alimentaires se sont plutôt concentrées sur le coeur de métier. Mais pour les magasins de proximité, qui connaissent une montée en puissance, la donne a été légèrement différente, avec des investissements sur le terrain. Histoire de remettre au goût du jour un format délaissé pendant des années. Ainsi, Franprix a entrepris, en mars, un vaste basculement de ses près de 900 magasins au concept Mandarine, marqué par l’ajout de nombreux services et modules interchangeables (jus d’orange pressée frais, boulangerie, plats cuisinés chauds du jour). Le chantier le plus remarquable par son ampleur est celui de Lidl, qui a amorcé la transformation de ses magasins pour abandonner le hard-discount, en rendant ces derniers plus agréables, et beaucoup plus fournis en produits frais. Le frais est d’ailleurs une tendance transversale, tout comme l’origine des produits, un sujet qui questionne de plus en plus le public.

« Le lien avec l’origine du produit »

C’est d’ailleurs ce principe du local et de la transparence qui a conduit la création de l’enseigne Frais d’Ici fin 2014. « Nous avons accompagné le concept Intermarché Mag3.E, avec la mise en avant de la notion de producteur commerçant. Car il y a une prise de conscience de l’importance du lien avec l’origine du produit », décrypte Jean-Pierre Lefebvre, président de l’agence AKDV, soulignant également la poussée des corners et lieux de restauration à l’intérieur même des hypers et supermarchés. La consommation sur place les transformant en lieux de plaisir. Les autres nouveautés ont plutôt été tactiques, avec la transformation du très veillissant Simply Market de Parly 2 en Simply Market Gourmand, un point de vente plus premium, mais qui n’a pas vocation à être dupliqué. Chez Auchan, le dernier hypermarché, à Meaux, a présenté quelques innovations, mais sans réelle remise en cause du modèle. Quant à Carrefour, l’enseigne a inauguré deux magasins Carrefour Bon’App, des toutes petites surfaces dédiées au snacking et aux lieux de flux.

  • Des créations tactiques (Simply Market Gourmand par exemple) et des rénovations plus que des créations.
  • Un travail récurrent autour du rayon frais.
  • Des efforts menés sur les hypers et la proximité.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2392-2393

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message