Grégoire Gonnord à la tête de Fleury Michon

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le 25 juin, lors de leur assemblée générale, les actionnaires de Fleury Michon devraient approuver, sans grande surprise, l'évolution de la structure de gouvernance. Créée par la famille Gonnord, qui détient toujours 58 % du capital, la société vendéenne spécialiste de la charcuterie, des plats cuisinés et du surimi était jusque-là organisé en directoire et conseil de surveillance. Depuis le retrait d'Yves Gonnord début 2009, la présidence de ce conseil est assurée par son fils Grégoire, 44 ans. Mais, à l'issue de l'assemblée générale, un conseil d'administration présidé par Grégoire Gonnord devrait remplacer le conseil de surveillance. Dans un environnement difficile marqué par un fort ralentissement du marché des plats cuisinés et par une détérioration du résultat opérationnel, passé de 21,5 à 15 millions d'euros pour l'exercice 2008, Grégoire Gonnord marque sa volonté d'assumer une fonction plus opérationnelle. Régis Lebrun, actuel président du directoire, pourrait être nommé directeur général du groupe. Grégoire Gonnord est, dit-on, un homme discret qui se défend d'être « le fils de ». Son parcours professionnel en té-moigne. Diplômé IEP et Essec, il a enseigné le management, travaillé chez Procter et Gamble ainsi que chez Danone, avant d'intégrer l'entreprise familiale en 2005.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2096

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA