Marchés

Grève de 24h chez Mondelez en Belgique

|

Des salariés de Mondelez ont débrayé pendant 24h, lundi 27 mars 2017, sur les sites belges de l’industriel alimentaire américain. Des actions similaires pourraient avoir lieu dans d’autres pays dont la France.

Les salariés de Mondelez ont fait grève en Belgique lundi pour dénoncer les restructurations.
Les salariés de Mondelez ont fait grève en Belgique lundi pour dénoncer les restructurations.

Les salariés de la multinationale agroalimentaire américaine Mondelez, implantée à Rhisnes, Malines et Herentals en Belgique, ont débrayé lundi 27 mars pour 24 heures afin de dénoncer la "machine financière agressive" selon les syndicats du groupe Mondelez. Environ 1700 personnes travaillent pour Mondelez en Belgique. Sur le site de Rhisnes, qui produit du fromage fondu en barquettes snacks et emploie 431 personnes, 40 personnes sont menacées par la restructuration, exclusivement des mises en pré-retraite pour les travailleurs de plus de 58 ans. En 2013, 66 emplois avaient été supprimés sur ce site. À Malines, le siège administratif, c’est 20% des effectifs qui seraient menacés.

27000 emplois supprimés depuis 2011 dans le monde

Selon les syndicats, 27000 emplois ont été supprimés au sein du groupe Mondelez au niveau mondial depuis 2011, et les effectifs sont passés de 125000 à 99000 personnes alors que le bénéfice est, lui, passé de 2,7 milliards à 7,8 milliards euros. L'objectif de ces actions est d'envoyer un message fort à Mondelez. Des actions seront menées entre ce 27 mars et le 31 mars aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en France et même au Pakistan. En France, Mondelez aura réduit en 2017 le nombre d'emplois de 5000 à 3000 en deux ans, passant de 16 usines en 2013 à 10 usines actuellement. La restructuration s’inscrit dans un vaste programme d'économies qui doit atteindre 3,5 milliards de dollars d'ici à 2018.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter