Grève des salariés Carrefour dans certains magasins

|

Dès les propositions de Carrefour connues en matière de négociations annuelles salariales le 25 mars dernier, les syndicats avaient donné le ton : ils ne signeraient pas l'accord de NAO comme les années précédentes. En toute logique, la CFDT et FO, qui réprésentent à eux deux près de 80% des salariés, ont refusé de signer l'accord et appelé à une grève le 17 avril. Grève qui aurait été suivie, selon la CFDT, par 20 sections sur un total de 200. Dans certains magasins, comme à Mérignac (Gironde) et Anglet (Pyrénées-Atlantiques), l'arrêt a mobilisé 150 salariés sur un total de 200. En cause, l'instauration d'une prime de 100 euros bruts attribuée aux salariés présents depuis un an dès lors que le taux d'absentéisme diminuerait sur la période allant du 1er mai au 31 octobre. Sur la sellette également, la proposition d'une augmentation générale limitée à 1%. "Nous reconduirons la grève le 30 avril si la direction ne rouvre pas les négociations", prévient Thierry Babot, délégué national CFDT Carrefour. La direction, elle, dit "réfléchir".

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter