Grève reconduite dans les entrepôts du sous-traitant de Marionnaud, CEPL

|

Après quatre jours de grève, les salariés de l’entrepôt CEPL de Courtaboeuf, sous-traitant exclusif des parfumeries Marionnaud pour le Nord de la France, ont voté à l’unanimité la reconduction du mouvement. Ils s’opposent à la fermeture de leur site, suite à la perte de l’appel d’offre de sous-traitance logistique, au profit de d’ID logistics.

Le site, qui approvisionne notamment la région parisienne, est à l’arrêt total depuis lundi matin, depuis que les intérimaires ne travaillent plus non plus.

Les employés souhaitent rencontrer la direction de Marionnaud et de CEPL. Mais ID Logistics aurait déjà fait des propositions. Pour le moment, les trois groupes tardent à trouver un accord et ne communiquent que très peu sur l’avancée des négociations.

Si, selon le groupe, la situation n’est pas encore difficile dans les boutiques Marionnaud, des problèmes d’approvisionnement devraient commencer à poindre en cette période de fête, après l’un des plus gros week-end de l’année en termes de chiffre d’affaires pour les commerçants.

 

1 commentaire

pjpilou

22/12/2011 09h37 - pjpilou

Bonjour Contrairement à ce qui a été annoncé sur certaine radio Mrionnaud en ce jour 22 decembre 09h25 n'a toujours pas voulu entrer en contact avec les representants du personnel ces dernier ont d ailleur par le biais de leur avocat assigné la societe en justice pour les forcer à établir le dialogue Pour info l'entrepot sort 60 000 produits par jour avec l'esclusivité. sur paris et le nord de la france Rien ne sort depuis 8 jours ouvrés ce qui porte 480 000 produits en stock invendu de NoÊL. la remise en route même rapide ne devrait pas pouvoir aboutir à la remise en ordre de marche complete sur l'ensemble des magasins avant mi janvier periode des soldes. En outre quand l'entrepot va delivrer en masse tout ce stock sur les magasins ces dernier vont se retrouver submergé apres avoir été en rupture. Compte tenu de la valeur de ces produits ces magasins vont se retrouver dans une situation a haut risque securitaire , ce ne sont pas des coffres forts. Quel gachi quel manque de dicernement de la part de cette équipe dirigente. NB Les députés de l'essonne n'ont pas daigner repondre seule une candidate à la présidence à proposé son soutien. Cordialement

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter