Grèves chez Amazon qui retardent les livraisons de colis

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Les grèves affectent les principaux sites d’Amazon depuis mercredi 25 mai. Le géant américain annonce des retards à prevoir sur les livraisons.

Amazon ne pourra pas respecter ses déléis de livraisons au vu des mouvements sociaux dans ses sites, en France.
Amazon ne pourra pas respecter ses déléis de livraisons au vu des mouvements sociaux dans ses sites, en France.

 Des salariés d’Amazon en grève. Les mouvements de contestation durent depuis mercredi 25 mai 2016. Ils exigent des augmentations de salaires et protestent en outre contre la loi Travail. Le site américain annonce désormais des retards à prévoir dans les délais de livraison.

260 salariés, au moins, sont en grève

Dans le détail, trois des quatre sites logistiques d’Amazon sont touchés depuis mercredi 25 mai 2016 par des mouvements sociaux. La CGT revendique 150 grévistes à Douai, 60 à Montélimar, 50 à Chalon-sur-Saône. Dans la foulée, le site de Saran, dans le Loiret, a aussi connu des contestations de la part de ses salariés.

La CGT avance une opposition à la loi Travail et demande des augmentations de salaires. Amazon menacerait, selon la CGT, de mettre fin aux négociations sur les salaires, si la CGT ne lève pas le piquet de grève. La direction a suspendu les négociations salaires après une proposition de 0,5% d’augmentation générale, soit 8,13 euros brut par mois.

Les services de livraison affectés

Du coté des consommateurs, l'impact est immédiat, la firme prévient désormais ses clients des retards de livraison à prévoir à travers ce message : "Les centres de distribution d’Amazon en France sont actuellement confrontés à des mouvements sociaux au niveau national, qui affectent directement les opérations et les services de livraison. Nous suivons de près l'évolution du mouvement et travaillons pour que cette situation ait un impact minimum sur notre activité logistique. Nous espérons un retour à la normale au plus vite, dès lors que ces mouvements auront pris fin."

Pour rappel, Amazon compte en France 4.000 salariés en CDI.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

2 commentaires

Anonyme

28/05/2016 10h50 - Anonyme

Bonjour, Nous en sommes là car ils veulent manger à tous les ratteliers. Les employés Amazon ne touchent pas de primes de pénibilité car il ne s agit pas de cadences imposées. En effet, la cadence est juste imposée par l encadrement de manière soutenue et ne correspond plus aux valeurs initiales de la société. Beaucoup de mauvaises pratiques managériale et rien ne se négocie en local. Il était donc normal qu avec une politique oppressante et un engagement peu convaincant, la situation dégénère. Il ne s agit que du début.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Crazyfull29

05/06/2016 13h40 - Crazyfull29

L'homme domine l'homme a son détriment! !!!!!!!!!!!!!!

Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA