Grise mine sur les produits laitiers

|
Chiffre d'affaires total* 12 617 M E CA additionnel* + 9,3 M E Évolution en valeur** + 0,1 %
Chiffre d'affaires total* 2 362,7 M E CA additionnel* - 65 M E Évolution en valeur** - 2,7 %
+ 2,8 % en hypers - 0,2 % en supers
+ 2,4 % en hypers - 0,5 % en supers

Ce n'est pas la joie dans la crémerie, avec un chiffre d'affaires en très léger repli, comme en témoigne le circuit hard discount, qui affiche une belle contre-performance avec 65 millions d'euros de perdus par rapport à l'an dernier. Pauvre en innovations, le segment a profité avant tout de la vitalité des produits simples et basiques, comme les oeufs (meilleur contributeur de croissance), la crème fraîche, le lait ou les fromages de chèvre. Mais en contrepartie, les piliers comme les yaourts n'ont pas bonne mine. Globalement, les hypermarchés ont pourtant joué le jeu, en faisant plus de place dans les rayons pour accueillir de nouvelles références. Un avantage du gigantisme, puisque les supermarchés n'ont eux pas tellement touché à l'offre.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2114

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous