Gros passage à vide pour Jardiland et Delbard

|

La météosensibilité des jardineries n'est pas un vain mot. Dans un article du Parisien Économie, Michel Conte, le président du groupe Jardiland, a dévoilé que l'enseigne avait beaucoup souffert des conditions météo au printemps. « Nous n'avions jamais connu de baisse du chiffre d'affaires supérieure à 1%. Cette année, nous avons enregistré un recul de 12% par rapport au printemps 2012. » Cette chute est d'autant plus problématique que la période est de la plus haute importance pour les jardineries.

« Nous réalisons habituellement 50% de notre chiffre d'affaires et dégageons 75% de notre marge sur la période mars avril mai » a-t-il dévoilé. Une autre enseigne traverse une passe délicate, avec du mouvement chez Delbard. L'entreprise a demandé le placement de sa filiale Jardi Expansion en procédure de redressement judiciaire. Dédiée au portage des magasins, cette structure gérait une petite vingtaine d'établissements au départ, mais a progressivement réduit la voilure. Ce placement en redressement judiciaire va permettre de poursuivre le programme de cession des magasins directement aux adhérents du groupe.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2289

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous