Grosbill en passe de rejoindre Pixmania, mais pour quoi faire ?

|

Le site multimédia et informatique du groupe Auchan devrait bientôt être racheté par l’allemand Mutares, propriétaire, depuis 2013, de Pixmania. Un mariage qui pose clairement la question de l’avenir de Grosbill.

Trop petit, trop spécialisé, pas assez connu. Auchan, avec Grosbill, son site dédié au multimédia et à l’électronique, n’aura pas réussi à suivre le rythme de la concurrence. Le groupe nordiste s’apprête en effet à le vendre à l’allemand Mutares, qui, en 2013, s’était déjà porté acquéreur de Pixmania. Ce n’est ainsi pas pour rien qu’on présente Mutares comme un spécialiste de la reprise d’entreprises en difficulté…

Or ça, en souffrance, Grosbill l’est, assurément. Le dernier bilan publié, en 2010, faisait mention de 123 millions d’euros de ventes. Quatre ans plus tard, et même si plus rien n’est officiel, on évoque toujours ce nombre de 120 millions de volume d’affaires. Un surplace dans un secteur de l’e-commerce qui, lui, est, durant la même période, passé de 31 à… 57 milliards d’euros en France.

Les raisons d’une vente

  • Grosbill, sous le giron d’Auchan depuis 2005, trop seul et trop spécialisé, n’a pas réussi à atteindre la taille critique.
  • Mutares, propriétaire d’un Pixmania qui a perdu de sa superbe, a besoin de consolider ses positions en ligne et ne peut le faire qu’en s’adossant à un autre acteur du marché.
  • La seule logique crédible devrait pousser, à terme, à la fusion des deux entités.

« Un marché trop petit »

Grosbill, clairement, a raté le train du succès. « Le site est positionné sur un marché trop petit et il n’a jamais pu atteindre une taille critique qui lui permette de pouvoir proposer une offre spécialement intéressante, à des prix imbattables », analyse Yves Marin, senior manager chez Kurt Salmon.

Environ 13 000 références proposées sur le site et 400 marques représentées : bien, mais pas assez pour peser sur ces marchés du high-tech et de l’informatique. L’ambition était belle, pourtant, quand, en 2005, Auchan a racheté Grosbill, site créé en 1998. « Comme tant d’autres retailers, Auchan a alors cherché à acquérir une expertise numérique clés en main », explique Yves Marin. Mais si un Casino, qui s’y est pris plus tôt, a réussi son coup avec Cdiscount, dès l’an 2000 – au prix de nombreuses années de vaches maigres, d’ailleurs – voilà une chose jamais simple.

Aujourd’hui, les acteurs du click & mortar ont repris la main. Et notamment ceux capables d’apporter une réponse globale de multispécialiste. Pour les autres, hormis ceux qui, comme un LDLC, arrivent à proposer une offre pointue, c’est devenu mission impossible.

Ce qui pose la question de savoir – si l’opération se concrétise – ce que Mutares va pouvoir faire de mieux. Réponse ? Ce n’est pas gagné, a-t-on envie de dire… D’abord parce que, deux ans après son rachat, Pixmania n’affiche pas une santé florissante pour l’instant, ne pesant guère plus que 200 millions d’euros environ, peut-être 260 millions en incluant la place de marché, selon Le Figaro…

Les chiffres

  • 120 millions d’euros : le chiffre d’affaires, estimé, de Grosbill en 2014
  • 320 millions d’euros : le chiffre d’affaires de Pixmania et de Grosbill demain réunis au sein de Mutares

Sources : estimations LSA, Pixmania

L’offre et les achats

Ensuite, parce que, en dehors de quelques synergies dans les secteurs de la logistique et des systèmes d’information, on voit mal comment faire fonctionner ensemble ces deux entités amenées à être liés au sein du groupe allemand. La seule logique serait de pouvoir, à terme, procéder à une fusion en bonne et due forme des deux sites. Au moins pour ce qui concerne l’offre et les achats. Mais, tout compte fait, Pixmania plus Grosbill, cela ne fait guère plus de 320 millions de volume d’affaires. C’est peu. Tout juste de quoi ancrer ces deux sites parmi les acteurs « moyens » du secteur, ni plus ni moins. 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Article extrait
du magazine N° 2372

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message