Guy Schumacher détient 89 % de Saveurs France-Brossard

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Via sa holding Tesc, le pdg détient 90,9 % des droits de vote après l'OPA amicale sur les 70 % du capital qu'il ne contrôlait pas.

En lançant, en décembre dernier, une OPA sur la part de Tesc qu'il ne contrôlait pas, Guy Schumacher, pdg de Saveurs de France-Brossard avait justifié cette opération par sa volonté de mettre la société « à l'abri d'éventuelles turbulences boursières » au moment où la Loi Dutreil « reformule les rapports entre les fabricants et les distributeurs », estimant que celle-ci « pèsera sur les marges dans les années à venir ».
L'Autorité des marchés financiers (AMF) a indiqué ce mercredi qu'au terme de cette OPA, Tesc, la holding de Guy Schumacher qui contrôle le groupe de surgelés et de pâtisserie industrielle, détient désormais 89,19 % du capital, 90,97 % des droits de vote et 99,82 % des bons d'action de souscription d'actions remboursables (BSAR).
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA