H et M généralise la collecte de vêtements

|

Lancée en février 2013 dans 21 magasins tests, la collecte de vêtements est maintenant élargie à l'ensemble du parc français de H et M. Il s'agit, en récupérant ainsi les vieux vêtements inutilisés, de réduire l'impact environnemental et, insiste l'enseigne suédoise, de « contribuer à une mode encore plus responsable ».

Or, autant le dire tout de suite, il y a beaucoup à faire en la matière. On ne parle même pas des conditions de fabrication, en amont, mais juste de l'aval : 75% des vêtements finissent un jour ou l'autre à la décharge, sans être valorisés.

Le frein principal ? Pas de la mauvaise volonté, non. Surtout le fait qu'on ne sait généralement pas où sont situées les bornes de collecte. En installer dans tous les magasins H et M devrait forcément résoudre ce problème - d'autant que d'autres enseignes, comme Bonobo par exemple, procèdent de la même manière.

Les vêtements collectés par H et M sont ensuite pris en charge par la société I:CO, pour être, en fonction, portés à nouveau, réutilisés, recyclés ou utilisés pour produire de l'énergie. Le bilan de six bons mois d'expérimentation ? En moyenne, indique H et M, onze sacs de vêtements sont déposés chaque jour dans chacun des magasins. Soit, à ce jour de début septembre, près de 48 tonnes de vêtements récupérées.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2287

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous