H&M, précurseur des grandes chaînes de prêt-à-porter

Avec Ikea, c'est le grand succès de la distribution suédoise. Des produits simples et pas chers, des milliers de boutiques dans le monde, et une rentabilité à toute épreuve.

H&M

La mode pour « elles »...

Dans la Suède de l'après-guerre, en proie aux rationnements et privations, Erling Persson a 30 ans lorsqu'il revient d'un voyage aux États-Unis, en 1947. Il y a compris ce que beaucoup de pionniers de la distribution européenne y ont découvert : l'avenir du commerce est de vendre des produits en grande quantité à bas prix. Erling Persson choisit les vêtements, et ouvre une boutique baptisée Hennes (« elles » en suédois) à Västeraas, à une centaine de kilomètres de Stockholm. Cette même année, naît son fils Stefan. Il en fera l'un des héritiers les plus fortunés au monde.

 

Et pour les chasseurs ?

Si ses boutiques se développent à toute vitesse dans le royaume, il y a un hic. Erling Persson n'a rien à vendre aux hommes... Pour les conquérir, il rachète, en 1968, une boutique du nom de Mauritz Widforss, connue pour vendre du prêt-à-porter masculin, ainsi que des armes à feu. Cette deuxième activité est abandonnée aussitôt, tandis que le nom de l'enseigne devient Hennes et Mauritz. H&M est né.

 

International

En Suède, pour voir grand, il faut envisager l'expansion internationale. Dès 1964, H&M met le cap sur la Norvège, puis sur le Danemark trois ans plus tard. Mais il faudra attendre 1976 pour qu'Erling Persson s'aventure en dehors des pays nordiques avec le Royaume-Uni. Une première réussite qui entraînera la conquête de huit pays européens avant la fin des années 90, dont la France en 1998. À partir de 2000, le rythme s'accélère avec deux ouvertures pays la même année (États-Unis, Espagne). En 2003, c'est le tour de la Pologne, de la République tchèque, du Portugal et de l'Italie... Ces dix dernières années, H&M s'est implanté dans dix-sept pays. Et depuis 2006, le nombre de magasins a augmenté de 64%.

 

Rentabilité

« L'objectif de croissance de H&M est d'augmenter de 10 à 15% par an le nombre de ses magasins, et de développer son chiffre d'affaires, à périmètre comparable. Cette croissance, autofinancée, doit se poursuivre en mettant l'accent sur la qualité, la durabilité et le maintien d'une rentabilité élevée. » Avec 11,8 Mrds € HT de ventes et un résultat net de 17% en 2010, c'est réussi.

 

Créateurs

En 2004, H&M rehausse son image mode en lançant une collection avec Karl Lagerfeld. Le succès est immédiat. Depuis, chaque année, l'enseigne travaille sur une série limitée avec une star. Stella McCartney en 2005, Madonna en 2006 et 2007, Versace pour cet automne... Longtemps accusée de copier la haute couture, la famille Persson doit apprécier de voir les plus grands de la mode s'asseoir à sa table...

H&M EN DATES

  • 1947 Erling Persson ouvre le premier magasin Hennes en Suède.
  • 1964 Première implantation à l'étranger avec la Norvège.
  • 1968 L'enseigne Hennes rachète la boutique Mauritz Widfors. La compagnie est rebaptisée Hennes & Mauritz.
  • 1976 Première implantation hors de Scandinavie avec le Royaume-Uni.
  • 1998 L'enseigne arrive en France.
  • 2002 Décès du fondateur Erling Persson, en Suède.
  • 2004 Première collaboration exclusive avec Karl Lagerfield. Suivront Stella McCartney, Madonna, Sonia Rykiel...
  • 2010 Karl-Johan Persson, petit-fils du fondateur, prend la direction du groupe.

EN CHIFFRES

  • 11,8 Mrds € HT de CA en 2010
  • 17% de résultat net en 2010
  • 2 206 magasins
  • 59 440 employés
  • +64% d'augmentation du nombre de magasins en cinq ans
  • 38 pays couverts

 

Source : rapport annuel 2010

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2194

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous