Hammerson hisse haut les voiles des Terrasses du Port à Marseille

|

En 2014, le centre commercial Les Terrasses du Port ouvrira ses portes. Hammerson, qui reprenait ce projet il y a un an, lève le voile sur cette opération bénéficiant d'une situation exceptionnelle à proximité immédiate du nouveau quartier d'affaires Euroméditerranée.

Les Terrasses du Port
Les Terrasses du Port© DR

Les premiers travaux préparatoires viennent de débuter, mais le chantier de construction ne commencera qu'en mai 2011, pour une ouverture au premier semestre 2014. Les Terrasses du Port se préparent à bouleverser le paysage commercial phocéen. En décembre dernier, la pose de la première pierre a permis à ce centre urbain - annoncé dès 2004, pour une CDEC obtenue seulement en janvier 2008 - de marquer symboliquement son terrain.

Autre signe, il y a un an tout juste que Hammerson rachetait le projet au néerlandais Foruminvest. Pour, après sept mois de réflexion, reprendre la commercialisation des 40 000 m² de surface de vente. « Nous n'avons pas touché à la coque extérieure, mais nous avons beaucoup retravaillé l'intérieur du centre pour le confort du client », confie Valérie Thomas, responsable communication de Hammerson. Principaux changements : une entrée « impressionnante et monumentale » et le choix de concentrer les escalators en un seul lieu, au milieu du mail. « Cela permet de disposer d'un bel atrium et d'un puits de lumière », précise Valérie Thomas. Autre touche britannique sur la copie néerlandaise :l'élargissement du mail pour donner plus de visibilité aux vitrines, donc aux enseignes.

Au rayon des suppressions définitives, figure le dossier, il est vrai fort mal engagé, d'un stade en sable qui aurait été géré par les frères Cantona, que Foruminvest présentait comme l'attraction numéro un des Terrasses du Port. « Nous ne nous interdisons aucune réflexion sur la partie loisirs du centre qui doit devenir un lieu d'animations permanentes », complète-t-on chez Hammerson. Où l'on pense à « des concerts, des défilés, du sport, des thés dansants, des expositions... Bref, des loisirs transgénérationnels permettant de profiter du centre à toute heure et en toute saison »

 

Éternelle évasion commerciale....

En attendant, il faut remonter à 1996, avec l'inauguration de Grand Littoral, à l'entrée nord de Marseille, pour mesurer le niveau d'attente qui pèse sur ce centre. Voici quatorze ans, Grand Littoral, à quinze minutes en voiture du centre-ville, se voulait le rempart idéal pour stopper l'évasion commerciale évaluée à 1 milliard d'euros vers, notamment, les terres de Plan de Campagne. Aujourd'hui, Hammerson France ressert les mêmes arguments, avec... les mêmes chiffres ! Pour une implantation également à un quart d'heure du Vieux-Port, certes, mais cette fois ci à pied.

Les comparaisons s'arrêtent là. Les Terrasses du Port représentent une nouvelle typologie de centres commerciaux pour deux raisons fort liées : un emplacement idéal et une clientèle très diversifiée et, pour une part, captive.

Si le lieu est exceptionnel, c'est que, grâce à une autorisation d'occupation temporaire (AOT) de soixante-dix ans, l'un des plus grands centres commerciaux prévus en France s'implante dans le port de Marseille. « Les pieds dans l'eau », les Terrasses du Port vont éviter de reproduire l'erreur de Grand Littoral qui, situé en hauteur, avait choisi une architecture fermée occultant la vue sur la grande bleue. Le nouveau centre jouera, lui, pleinement cet atout avec une terrasse de 260 m de large et 15 de profondeur, en balcon sur la mer à 20 m de hauteur. Il bénéficiera en prime d'une ouverture sept jours sur sept, grâce à un accès extérieur permettant de rejoindre la terrasse avec vue sur la Méditerranée.

 

Clientèle de bureaux et familles

Atout numéro deux : la zone de chalandise. 870 000 habitants et 1,5 million de clients potentiels se situent à moins de trente-cinq minutes du nouveau centre commercial. La proximité du centre-ville, du port et du quartier d'affaires Euroméditerranée constitue un magnifique triptyque pour démultiplier la fréquentation. « Une clientèle de bureaux du lundi au vendredi et, le week-end, les familles », résume Igor Aglat, directeur de la commercialisation de Hammerson. Deux stations de tramway, deux autres de métro et une dizaine de lignes de bus desservent le centre qui pourra aussi compter in situ sur les 25 000 employés et cadres que comptera, dès 2012, le quartier d'affaires d'Euroméditerranée (50 000 d'ici à 2020).

Une clientèle sera encore plus captive, celle des passagers des ferries pour la Corse et la Sardaigne (un million par an). L'accès piéton à la gare maritime étant intégré au centre commercial. Deux autres millions de passagers, attendus en 2015, devraient encore s'y joindre : les croisiéristes qui embarquent et débarquent à quelques encablures.

 

Loué à plus de 40%

Foruminvest avait laissé les clés d'un centre commercial pré-loué à 38%. Depuis, les Britanniques ont porté ce chiffre à 42%. « Nous cherchons actuellement des enseignes absentes de Marseille, du département, voire de France. Nous voulons aussi intégrer les commerces locaux, avec notamment des concepts neufs. Nous disposons déjà de quarante lettres d'intérêt », précise Igor Aglat, qui propose des baux entre six et sept ans sans droits d'entrée.

Cent-soixante commerces verront le jour sur quatre niveaux aux spécificités bien définies. Le niveau - 1 (niveau mer) et le rez-de-chaussée (accès principal du centre commercial situé sur le quai) accueilleront les boutiques de services (pharmacie, tabac-presse, fleuriste, salon de thé, banque, pressing...). Mais surtout Monoprix et Darty, ainsi qu'une enseigne d'équipement de la maison. Au premier étage, déjà pré-loué à 70%, se situeront des enseignes principalement textile comme Kookaï, Zara, G-Star, H&M... Sont aussi annoncés, Décathlon, Swarovsky, Alain Afflelou et Sephora. Le second et dernier étage, avec sa vue magnifique sur la mer, sera réservé à l'offre internationale, au haut de gamme, avec une allée spécialisée dans le luxe, ainsi qu'à la restauration, avec huit établissements et un café. Sont déjà annoncés Apple et Cartier (via une franchise du bijoutier marseillais Pellegrin).

Le centre commercial en chiffres

54 000 m² de surface GLA

40 000 m² de surface de vente

150 boutiques et 10 moyennes surfacesdont Monoprix (2 900 m²) et Darty (2 310 m²)

1er semestre 2014 Ouverture

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2164

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres